Souvenir de nav' / Charles-Louis Mourruau raconte dans un podcast une nuit à surfer sous spi en Class40


Le jeune Charles-Louis Mourruau court la Transat Jacques Vabre en Class40. Avant de démâter, il a le temps de prendre un grand plaisir sous forme d'un long déboulé sous spi en Manche. Il nous partage ce moment dans ce podcast.

Bonjour je m'appelle Charles-Louis Mourruau. Je suis le skipper du Class40 numéro 101 avec lequel j'ai participé aux saisons 2018 et 2019. Je vais vous raconter une petite histoire sur la 2e nuit de la Jacques Vabre 2019 dans laquelle j'ai malheureusement démâté. Mais la deuxième nuit passée cap La Hague, on passait en face de Cherbourg.

Le vent est monté. On était vent arrière sous spi, on était sous spi médium. C'est les meilleures sensations qu'on puisse avoir sur un voilier, le bateau avance à 20 nœuds, tombeau ouvert. On est à la barre à essayer de négocier les vagues, de surfer. Ce sont des sensations absolument incroyables. En plus, la nuit en mer est quelque chose d'absolument fantastique.

Là il y avait quelques petites lumières au loin de la côte, quelques lumières des concurrents autour de nous (en plus on était dans le paquet de tête), et avait les étoiles au-dessus de nous, des étoiles filantes. Une mer assez agitée, mais qui était parfaitement dans l'axe ce qui nous permettait de surfer très fort et très vite. Le courant allait avec nous. C'était un des moments les plus magiques que j'ai vécu en mer. On avançait à 20 nœuds, sans effort. Le bateau sautait de vague en vague. Il se comporter très gentiment et nous parlait très gentiment.

Ça a duré toute la nuit jusqu'à ce qu'on craque le spi médium au petit matin à force d'aller un peu trop fort. Cette nuit-là était un mes meilleurs souvenirs de navigation que je n'ai jamais vécu.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...