Souvenir de nav' / Pur bonheur de navigateur, Louis Burton raconte sa joie d'arriver en Guadeloupe


Dans ce podcast, Louis Burton, actuellement skipper de l'IMOCA Bureau Vallée nous raconte un épisode de sa vie de marin, quand il participe à la Route du Rhum 2010 en Class 40. Un moment de pur bonheur pour ce navigateur qui arrive à finir sa course après avoir dû surmonter de nombreuses avaries.

Bonjour à tous, je suis Louis Burton, j'ai 34 ans. Je suis le skipper du bateau Bureau Vallée depuis 2010. J'ai vécu en 2010 pour la Route du Rhum ma première transatlantique en course en Class 40. On était 45 bateaux au départ. J'étais 7e de la flotte au niveau des Açores à mi-transat.

J'ai eu une collision avec un bateau de pêche qui était dans le sud des Açores quand j'étais en train de redescendre vers l'arrivée en Guadeloupe. Lors de cette collision, j'ai eu énormément de

dégâts : j'ai eu le bout-dehors qui a été arraché, un spi déchiré, la bôme qui était cassée en deux. Ça m'a obligé à faire d'énormes réparations pouvoir continuer ma route.

J'ai réussi à arriver jusqu'en Guadeloupe à la 25e place malgré ces avaries, et en Guadeloupe, quand on arrive, on doit passer par le Nord et on s'approche d'un caillou qui s'appelle la Tête à l'Anglais. À ce moment-là, j'ai vu sortir des plages derrière le caillou, un semi-rigide avec à bord ma famille, ma marraine et tous mes meilleurs amis qui avaient fait le tour de la Guadeloupe pour venir m'accueillir.

J'ai redescendu toute la Basse-Terre jusqu'au canal des Saintes accompagné par cette embarcation. On était juste eux et moi à ce moment-là et encore dans les instants qui ont suivi jusqu'à la ligne d'arrivée, j'ai compris que je ne souhaiterais laisser ma place à quelqu'un d'autre pour rien au monde.

J'ai compris à ce moment-là que je voulais faire de ce sport et de ces aventures-là, mon métier. Je suis ravi grâce à des proches et à mon sponsor Bureau Vallée d'avoir pu réaliser ce rêve, et de vivre ce rêve éveillé depuis dix ans maintenant.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...