Remise à neuf d’un First 210, Augustin toujours en quête de son voilier idéal

Augustin aime la voile et les voiliers. Mais cet étudiant peu fortuné doit trouver des plans adaptés à son budget. Après avoir rénové un Feeling 286 Spécial, le voilà qui se lance dans l’achat et la refonte d’un First 210. Celui-là sera-t-il enfin le voilier de ses rêves ?

Nous avions laissé Augustin en juillet 2017 alors qu’il vient de revendre son Feeling 286 Spécial à peine sorti de rénovation. Le voilà désormais à la tête d’une base financière plus importante, mais hélas, il est moins disponible : il doit aussi poursuivre ses études. Plus d’un an plus tard, en décembre 2018 toujours sans bateau, l’envie de posséder un voilier reste toujours présente chez ce jeune homme de 21 ans.

Refit First 210

Dénicher un First 210

C’est sur le Vieux-Port de Roscoff, au sec qu’il va découvrir un First 210 lui aussi visiblement très peu entretenu. Et pour ce marin, voir un voilier à l’abandon lui fend toujours autant le coeur. Il entreprend donc de contacter le propriétaire en laissant ses coordonnées au capitaine du port. Finalement un premier contact a lieu en février 2018, mais acheteur et vendeur n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le prix. Augustin n’y croit plus et la mort dans l’âme passe son chemin. Mais en mars 2019, le propriétaire le rappelle et accepte la première offre à condition qu’il garde le moteur. Pour 4000 €, Augustin achète donc ce First 210, sans moteur ni remorque, mais avec de belles voiles.

Refit First 210

Un voilier mieux adapté à sa bourse d’étudiant

Cette fois Augustin est sûr. Le First 210 sera un bon bateau pour faire ses armes seul en mer. Et il n’aura pas le problème du moteur in board qu’il a eu sur le précédent Feeling. Pour ramener le voilier par la mer plus près de chez lui (Rade de Brest), Augustin attaque la rénovation de la coque sur le Vieux-Port de Roscoff. Rapidement il découvre que les équerres qui tiennent la quille relevable sont pourries. Il faut déquiller.

Refit First 210

Le bateau étant à Roscoff, Augustion vivant à Brest, les aller-retour pour travailler sur le bateau prennent du temps et de l’argent. Finalement, c’est par la route qu’il va rapatrier son bateau. Il lui trouve une place dans une association au pied du Phare du Petit Minou. Ça ne coute pratiquement rien (200 €/an), mais en revanche il n’y a pas d’électricité sur la zone. En avril 2019, le First 210 est à pied d’œuvre et Augustin qui ”termine” son année scolaire à la Fac, peut s’investir à fond dans le chantier.

Refit First 210

Un déquillage atypique sur palettes

Il peut alors s’attaquer au déquillage. C’est avec un cric de voiture et de nombreuses palettes qu’il va relever progressivement le voilier pour le soulever au-dessus de sa quille. Cette opération va prendre une semaine, engendrer quelques sueurs froides, mais finalement le First est déquillé malgré des boulons très grippés. Trainée derrière la voiture, la quille va recevoir un traitement complet époxy. Tout le mécanisme de relevage est aussi remis à neuf.

Refit First 210

Augustin s’attaque aussi à la coque. Celle-ci possède un gelcoat bleu qui (maladie des Bénéteau de cette génération) est tout délavé. Il faut la passer au polish. En louant un groupe électrogène et une polisseuse, il peut retrouver le bleu d’origine et un effet miroir dont il est très fier. Il reprend aussi les safrans qui ont visiblement reçu des chocs.

Refit First 210

Enfin, le mât est fissuré à son pied. Augustin n’a pas les moyens de le changer. Il va tout simplement le raccourcir de 5 cm avant de reprendre tout le gréement en raccourcissant haubans et étai.

Si sur son premier bateau, le Feeling 286 Spécial, Augustin avait principalement travaillé à l’intérieur sur les aménagements et le moteur, sur ce First 210 c’est principalement sur la coque qu’il s’emploie.

Refit First 210

Une première nav’ épique

Mi-juin 2019, le First 210 ”Éole” est remis à l’eau, 4 mois après l'achat ! Augustin a trouvé un petit hors-bord Honda d’occasion à un très bon prix. Mais dès le départ du quai, la chaise moteur casse, le moteur ne doit sa survie que par un cordage de sécurité. Heureusement, il n’a pas pris l’eau. La prise en main du bateau se fera à la voile sans moteur.

Pour cette première navigation, Augustin a embarqué sa copine Justine qui a largement participé à cette rénovation. Il s’agit de rejoindre le port du Moulin Blanc au fond de la rade, à peine quelques milles. Avec le vent qui se lève, la navigation sera mouvementée et très humide… Augustin raconte : ”Ce sera la première et dernière sortie de ma copine sur ce voilier…

Durant tout l’été, Augustin profite de son First 210 en solo. Il navigue principalement dans la rade et cherche à le pousser dans ses retranchements, n’hésitant pas à se mettre parfois sur la tranche. Il est à l’aise à bord, le trouve très sécurisant. Mais il a envie de partager ces moments avec Justine. Du coup, il conçoit qu’il faut un bateau plus gros, avec plus de confort. Il met donc son 210 en vente.

Refit First 210

Vendu en 4 jours

En à peine 4 jours, la vente est signée ! Le First 210 sera vendu 7000 € avec son moteur et son annexe. C’est en dessous du prix du marché (qui se situe plutôt autour de 10 000 €). Mais Augustin ne veut pas gagner de l’argent dessus. Son investissement achat et matériaux a été de 6 300 €. Chose amusante, ce First 210 est désormais basé à nouveau à Roscoff. Retour aux sources.

Refit First 210

Fin juillet 2019, Augustin se retrouve à nouveau sans bateau. Mais cela ne va pas durer…

À suivre...

Plus d'articles sur les chaînes :

Lire le reportage : Les refits d'Augustin

Avec mon premier salaire, j’ai acheté mon premier voilier de croisière dans un piteux état

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

First 210, la fiche technique

MarqueBénéteau
ArchitecteGroupe Finot
Longueur de coque6.20
Largeur2.48 m
Tirant d'eau1.80 m
Déplacement lège1 100 kg
Surface de voilure au près245 m2
Voir la fiche technique complète du First 210