Polish de coque, rénover son gelcoat en 5 étapes

Rendre son fini brillant à une coque en polyester est possible. Même sur les gelcoat très abimés. Il suffit de suivre une procédure en 5 étapes que nous décrivons ici.

Nous avons parfois tendance à penser qu'il suffit d'appliquer de la cire sur la coque de notre bateau en polyester pour la faire briller de nouveau. Cela peut-être possible sur les bateaux très récents, mais dans la plupart des cas, il va falloir passer par bien des étapes avant la cire.

Imaginons que vous avez un très bateau avec une coque qui est devenue quasi farineuse. C'est ce que l'on appelle l'oxydation du gelcoat. Une fois que le beau est à terre, la première chose à faire, afin de déterminer le travail à effectuer, est de pratiquer un petit essai.

Des essais de polish sur une coque à gauche. A droite l'état d'origine.
Des essais de polish sur une coque à gauche. A droite l'état d'origine.

On part de la méthode la moins agressive vers celle qui requiert plus de travail :

  • Application de cire à la main
  • Lustrage à la machine (excentrique) avec cire ou liquide de lustrage fin et mousse
  • Polissage à la machine orbitale avec pâte de polissage abrasive et peau de mouton + Lustrage à la machine (excentrique) avec cire ou liquide de lustrage fin et mousse
  • Ponçage à l'eau avec disque abralon 500, 1000, 2000 et Trizact 3000 + 
  • Polissage à la machine orbitale avec pâte de polissage abrasive et peau de mouton + Lustrage à la machine (excentrique) avec cire ou liquide de lustrage fin et mousse

Si à chaque étape, vous n'êtes pas satisfait du résultat, il vous faudra passer à la méthode suivante sur une autre partie pour faire l'essai. Donc, dans l'hypothèse où votre bateau est très difficile à faire briller, ce qui est souvent le cas pour les coques de couleurs, voici comment procéder dans les détails.

Lustreuse circulaire
Lustreuse circulaire

Matériel nécessaire

  • Lustreuse orbitale
  • Peau de mouton
  • Lustreuse excentrique
  • Mousse alvéolée
  • Pâte à polir
  • Liquide de lustrage
  • Micro fibres
  • Pulvérisateur à eau
  • Disques Abralon 500, 1000, 2000
  • Disques 3M Trizact 3000
Lustreuse orbitale
Lustreuse orbitale

1 / Nettoyage

Avant de commencer, la première chose à faire est de nettoyer la coque avec une brosse et du savon. L'objectif étant d'enlever les aspérités présentes sur la surface qui viendraient rayer la coque sous l'effet du polissage.

Pour les coques les plus oxydées, on peut, après avoir mouillé la coque, la brosser avec un mélange eau / acide chlorhydrique. Attention, à cette étape, il est important de neutraliser l'acide en procédant au lavage au savon immédiatement.

2/ Ponçage

Pour les coques les plus oxydées, il sera nécessaire de passer par l'étape de ponçage. L'objectif étant de se débarrasser de la couche supérieure du gelcoat. Un polish de bateau utilisant cette méthode, prolonge l'effet brillant, mais en contrepartie, l'épaisseur du gelcoat est diminuée. A ne pas faire tous les ans donc.

Disques de ponçage Abralon
Disques de ponçage Abralon

Prenez un pulvérisateur rempli d'eau et  mouillez la surface à traiter, par exemple 1 x 1 m. Avec la lustreuse orbitale et le disque Abralon 500, à vitesse moyenne, poncez la section en s'assurant qu'elle ne sèche jamais. Ne pas hésitez à faire 2 ou 3 passages en pulvérisant de l'eau à chaque fois. Faire la même chose avec les disques 1000, 2000 et 3000...

Disque 3M Tizact, ultra fin
Disque 3M Tizact, ultra fin

 ...oui je sais c'est long, mais c'est le prix à payer pour être la star du mouillage !

 3 / Polissage

Ensuite, vous allez prendre une microfibre pliée en 2 ou 4 pour appliquer la pâte à polir sur une surface d'environ 50 X 50 cm. Utilisez la même lustreuse que précédemment équipée d'une peau de mouton cette fois-ci et polisher la coque jusqu'à la disparition complète de la pâte à polir et que la surface semble parfaitement brillante (ce n'est pas encore le cas, nous allons le voir).

Peau de mouton pour le lustrage
Peau de mouton pour le lustrage

Toujours à vitesse moyenne, faites attention à ne pas rester trop longtemps au même endroit au risque de brûler le gelcoat.

Si la température est basse, vous pouvez travailler sur des surfaces plus grandes, par contre si elle est élevée, vous allez devoir pulvériser de l'eau sur votre section pour ne pas que le polish sèche, ce qui le rendrait moins efficace.

4 / Lustrage

A ce stage, vous devriez déjà être fier de vous et vous accorder une petite pause café et un croissant pour l'énergie. Oui, parce que ce n'est pas fini ! En effet, la surface parait actuellement brillante et conviendrai à la plupart des gens, mais nous sommes des perfectionnistes.

Hologrammes qui apparaissent sous certains angles de lumière
Hologrammes qui apparaissent sous certains angles de lumière

Lorsque que vous regardez la coque sous certains angle avec le soleil, il y ce que l'on appelle des hologrammes, non il n'y a pas de personnage bleuté qui apparait sur la coque, il s'agit de petits tourbillons disgracieux créés par la lustreuse orbitale. Pour se débarrasser des hologrammes, il faudra terminer par l'étape de lustrage.

Mousse de lustrage alvéolée
Mousse de lustrage alvéolée

Avec une lustreuse excentrique équipée d'une mousse de lustrage (plutôt tendre et alvéolée si possible), vous allez procéder de la même manière que pendant le polissage. La seule différence réside dans la vitesse de la lustreuse : basse dans un premier temps pour s'assurer de bien étaler le liquide puis très rapide pour sécher celui-ci et bien terminer le lustrage. Après avoir lustré la section, il sera nécessaire de se débarrasser des restes de liquide de lustrage avec une microfibre propre.

5 / Finition à la cire

Cette étape n'est pas obligatoire, mais si vous voulez faire les choses à fond, félicitations ! La cire va, pendant quelque temps protéger la coque des UV et offrir une surface très déperlante, mais elle va aussi offrir un brillant un petit peu plus profond. Ici pas besoin de machine, tout se fait à la main avec 3 microfibres.

Cire de protection
Cire de protection

L'application de la cire doit se faire du côté à l'ombre du bateau pour un travail plus rapide et moins éprouvant pour vos bras et épaules.

  1. Applique la cire avec la première microfibre avec des mouvements circulaires
  2. Lorsque la cire est sèche, la retirer avec la microfibre numéro 2
  3. Avec la microfibre numéro 3 qui doit rester très propre, terminez pour enlever les éventuels restes de cire et la poussière.

Si après ça, votre bateau n'est pas brillant, il faudrait peut-être envisager une peinture ou un covering parce que là, vous avez fait le maximum.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...