Route du Rhum - Tout savoir sur la Class40

© DR

Pour la troisième fois, la Class40 prendra le départ de la Route du Rhum avec pas moins de 43 bateaux et skippers engagés. Ce sera d'ailleurs la classe la plus importante de cette édition.

Cette classe réunira une flotte de 43 monocoques de 40 pieds (12,18 mètres) et des marins aux profils divers et variés, qui sont aujourd'hui indissociables de la grande Transat en solitaire.

Née en 2004, l'association Class40 a vu le jour pour permettre à des amateurs expérimentés d'accéder à la course  au large à bord d'un monocoque simple, rapide et fiable. A mi-chemin entre le Mini 6.50 et le 60 pieds Open, la taille de 40 pieds est retenue pour définir une jauge qui suscite beaucoup d'enthousiasme chez les architectes comme chez les navigateurs.

Trois générations de Rhum

Aujourd'hui, une centaine de skippers représentant une dizaine de nationalités adhèrent  à son état d'esprit favorisant la maitrise des budgets et une vraie ouverture à l'international. Les chiffres sont là, ils confirment l'attractivité de la classe, qui se développe autour d'un circuit complet rythmé tous les quatre ans par la reine des transats en solitaire, dont chaque nouvelle édition encourage le lancement de bateaux aux carènes de plus en plus puissantes et performantes. En 2006, 25 skippers inscrivent les premières lettres de noblesse de cette catégorie au large du cap Fréhel. Deux éditions plus tard, 43 solitaires composent la grille de départ de ce Rhum arrangé à la Class40, engagés à bord de voiliers de toutes les générations, puisque presque dix ans séparent le doyen du petit dernier, récemment mis à l'eau.

Crédits photo : DR

Des skippers aux profils variés

Cette diversité l'emporte aussi sur les skippers. Qu'ils comptent parmi les jeunes loups aux ambitions acérées (Sébastien Rogues/GDF SUEZ, Bertrand Delesne/TeamWork40, Alex Pella…), ou les grandes figures du large aux plus solides palmarès (Halvard Mabire/Campagne 2 France, Kito de Pavant/Otio-Bastide Medical, Yannick Bestaven/LE CONSERVATEUR, Miranda Merron/Campagne de France, Arnaud Boissières/Aerocampus Du Rhum au Globe…), ces marins illustrent le niveau de qualité réuni au départ pour succéder à Thomas Ruyant, vainqueur en titre entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre. Il leur faudra néanmoins se méfier de la fougue de jeunes pousses en devenir (Nicolas Thomas/Guadeloupe Grand Large-1001 Piles Batteries, Valentin Lemarchand/Maison Tirel Guerin, Paul Hignard/Bruneau, Alan Roura/Exocet…), qui attrapent volontiers la barre d'un Class40 avec l'objectif affiché d'en surprendre plus d'un.

Une classe qui attire les amateurs

La Class40 attirent également de nombreux amateurs, qui mettent leurs carrières entre parenthèses pour pouvoir participer à la Route du Rhum et réaliser le rêve d'une vie. Preuve s'il en est que le crédo "un homme, un bateau, un océan" n’a pas fini de trouver un formidable écho auprès de cette catégorie, qui mêle immanquablement le piquant de la compétition au sel de l'aventure humaine.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...