Transat Jacques Vabre, le duo Sébastien Josse et Charles Caudrelier sur l'Imoca Edmond De Rothschild

Sebastien Josse et Charles Caudrelier © Gitana Team

Sébastien Josse et Charles Caudrelier sont deux skippers aux élogieux palmarès et aux nombreuses victoires. À l'aise sur de multiples supports et dans de nombreux domaines de la navigation, ils ont choisi de s'associer pour fiabiliser le nouveau Mono60 Edmond de Rothschild et pourquoi pas remporter la victoire.

Les skippers

Sébastien Josse découvre la voile enfant, sur les rives de la Méditerranée, lors de croisières familiales. Il s'inscrit dans le club local où il pratique le 420 et part à Monaco pour suivre son entraineur. Au sein du Yacht Club de Monaco, il se met alors au J24, l'habitable monotype typique de l'époque. Mais pour l'instant, place surtout au loisir et au voyage.

En 1993, l'année de ses 18 ans, il réalise sa première traversée de l’Atlantique à l’occasion de la Transat des Alizés, une course pour les passionnés, qu'il en réalise en double avec son père, à bord d'un Sun Rise 34. À l'issue de cette première navigation, il s'offre une année sabbatique entre Grenades et les Iles vierges à bord du voilier que lui confie son père. De retour en métropole, il décide de faire carrière en mer.

En 1997, il démarre sa carrière dans la voile de compétition, à l'image de deux autres sudistes, Franck Cammas et de Nicolas Bérenger. À 22 ans, il se présente à Port-la-Forêt, dans le Finistère, pour disputer le Challenge Espoir Crédit Agricole, pour essayer d'obtenir un Figaro pour une saison complète. Il remporte les sélections et intègre le pôle Finistère de Course au Large en 1998. Cette même année, il disputera sa première Solitaire du Figaro, dont il finira 2e bizuth, et s’adjugera le titre de Champion de France Espoir en Solitaire.

Sébastien Josse

Il fait ses gammes avec succès dans la classe Figaro Bénéteau et en 2001, moins de quatre ans après son arrivée dans le monde de la voile professionnelle, il se classe 2e de la Solitaire du Figaro.

À partir de 2002, et pendant 5 ans, Sébastien Josse enchaine trois tours du monde et change de dimension. Grâce à sa performance sur la Solitaire du Figaro en 2002, il commence à se faire un nom dans le "milieu." Il part alors avec Bruno Peyron  à bord du maxi-catamaran Orange pour décrocher le record absolu du Tour du Monde à la voile : le Trophée Jules verne et devient le co-détenteur du record.

À son retour à terre, la société vendéenne VMI lui propose la barre d’un monocoque de 60’ avec pour point d’orgue la participation au Vendée Globe 2004 – 2005 et se classe à la 5e position. Mais, avant ça, une banque néerlandaise souhaite lui confier la barre de son deuxième VOR70 lors de la prochaine Volvo Ocean Race. Aucun français depuis Eric Tabarly n’a eu accès à un tel poste dans cette épreuve anglo-saxonne et c'est Sébastien Josse devient le plus jeune skipper de la Volvo Ocean Race. En 2005, il se retrouve à la tête d'un équipage composé de marins amateurs de moins de trente ans et regroupant plusieurs nationalités, et réalise de belles performances. Ils terminent en 4e position au classement final.

À la suite de cette expérience, il intègre en 2008, l'écurie anglaise offshore Challenges créée par Ellen MacArthur et Mark Turner, pour prendre la barre d'un monocoque de dernière génération et signer son retour sur le circuit Imoca. En 2008, alors en tête de la célèbre Transat Anglaise, il est contraint à l’abandon suite à la casse de la tête de mât de son monocoque. Quelques mois plus tard, il est au départ du Vendée Globe 2008 - 2009 et compte parmi les grands favoris de cette édition. Là encore, le niçois doit jeter l'éponge après 48 jours de mer alors qu'il pointe en 4e position suite à une grave avarie.

En 2011, après 14 ans passés à sillonner les mers du globe en monocoque, en équipage comme en solitaire, Sébastien Josse va changer d'écurie. Benjamin et Ariane de Rothschild sont à la recherche d’un nouveau skipper pour leur projet en multicoque et vont faire confiance au skipper, malgré son manque d'expérience sur ce support. Après 4 saisons à la barre des Gitana, Sébastien Josse a su prouver ses talents en multicoque océanique, en remportant la 3e place sur la Route du Rhum 2014.

Charles Caudrelier est diplômé de la Marine Marchande mais c'est dans la course au large qu'il décide de faire carrière. Redoutable en mer, il se fera remarquer dès sa première participation à la Solitaire du Figaro, en 1999, en remportant la 1re place au classement bizuth et la 9e place au général. Deux ans plus tard, tandis qu’il gagne sa première transatlantique en compagnie de Gildas Morvan, il entre dans le Top 5 de la Solitaire.

Mais c'est en 2004 qu'il voit son travail enfin consacré en remportant le Solitaire du Figaro, à tout juste 30 ans. Charles Caudrelier inscrit son nom aux côtés de ceux d'autres grands skippers : Desjoyeaux, Le Cam ou autres Cammas.

Cette victoire lui permet d'entrer dans la cour des grands, mais aussi de naviguer sur d'autres supports qui l'ont toujours attiré : trimarans, monocoques Imoca…

Charles Caudrelier

Grâce à ses multiples compétences : sur le pont d'un bateau, aux réglages ou à la barre, que derrière un ordinateur pour décider de la stratégie météorologique a adopter, le marin devient un équipier recherché et convoité que les plus grandes équipes de la course au large française s’arrachent. Il multiplie alors les expériences avec succès : champion Orma 2005 avec l’équipage de Banque Populaire, 2e de la Transat Jacques Vabre 2007 sur Safran aux côtés de Marc Guillemot avant de la gagner deux ans plus tard, grand vainqueur de l’édition 2011-2012 de la Volvo Ocean Race avec Franck Cammas et les hommes de Groupama 4, 1er de l'European Tour MOD70 aux côtés de Michel Desjoyeaux avant de réitérer la performance avec le Gitana Team un an plus tard et bien sûr la victoire au scratch dans la Transat Jacques Vabre 2013 avec son complice Sébastien Josse.

En 2014, le jour de ses 40 ans, le français se voit confier la barre de son propre projet. Il sera le skipper de l'équipage sino-français Dongfeng Race Team pour la 12e édition de la Volvo Ocean Race dont le départ sera donné seulement quelques mois plus tard d’Alicante. Un challenge qui le passionne puisqu'il est difficile, car il servira aussi à former de jeunes chinois à la course au large.

En s’entourant d’une dream team, Charles démontre ses qualités de meneurs d’hommes et offrira à la Chine deux victoires d’étape et une magnifique troisième place au général pour sa toute première participation.

Le bateau

Caractéristiques techniques

Classe Imoca
Numéro de voile FRA 16
Longueur 18,28 m
Largeur 5,70 m
Port d'attache Lorient
Architecte Guillaume Verdier - VPLP Yacht Design
Chantier (constructeur) Multiplast (Vannes)
Année de mise à l'eau 2015
Surface de voilure au près 290 m2
Surface de voilure au portant 490 m2
Source de production d'énergie à bord  Génératrices couplées au moteur diesel + Hydrogénérateur

 

Crédits photos : Gitana Team

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Transat Jacques Vabre

Transat Jacques Vabre, le duo Eric Bellion et Sam Goodchild sur l'Imoca Comme un seul homme

Transat Jacques Vabre, le duo Alex Thomson et Guillermo Altadill sur l'Imoca Hugo Boss

Transat Jacques Vabre
Toute l'actualité Transat Jacques Vabre

Publié sur Yacht-Club.com

Chaises musicales
Plusieurs pénalités pourraient modifier le classement des IMOCA actuellement amarrés à Salvador de Bahia. Bureau Vallée qui a été... - Lire la suite

Salve d’arrivées à Salvador de Bahia. La marina de Salvador de Bahia commence à bien se remplir avec trois Multi50 et treize IMOCA amarrés depuis ce matin... - Lire la suite

Initiatives-Cœur en 7e position (IMOCA) de la Transat Jacques Vabre. Après 14 jours de course et au terme d’une dernière bataille pour tenter de rattraper... - Lire la suite