Bretagne Crédit Mutuel Elite abandonne la Transat Jacques Vabre

Corentin Horeau et Nicolas Troussel sur Bretagne Crédit Mutuel Elite © Eloi Stichelbaut

Perte du pilote automatique, grande fatigue, incidents techniques et blessures ont contraint Nicolas Troussel et Corentin Horeau à rallier leur port d'attache, dans le Finistère.

Nicolas Troussel et Corentin Horeau, à bord du Class40 Bretagne Crédit Mutuel Elite ont informé la direction de la course, ce mercredi 28 octobre, à 9 h 45, qu'ils se déroutaient vers Port-La-Forêt, leur port d'attache, situé à 450 milles de leur position actuelle.

Dès le départ de la course, ils ont pris la tête de la flotte, dès la marque d’Antifer et jusqu’à hier à la mi-journée. Mais les deux marins sont très fatigués et rencontrent différents problèmes techniques, sans oublier la blessure de Corentin.

En effet, dès le lendemain du départ, Bretagne Crédit Mutuel Elite a perdu son pilote automatique. Si bien que les deux skippers sont obligés de rester rivés à la barre et accumulent beaucoup de fatigue. C'est sans doute la raison de la chute de Corentin Horeau, ce matin à 4 heures, qui s'est ouvert la lèvre.

Suites aux différents problèmes techniques, le duo a abattu en grand et sécurisé le bateau pour faire route en direction du Sud Finistère, au portant. Actuellement, le vent souffle entre 20 et 25 nœuds et l'état de la mer s'est dégradé, avec l'arrivée d'un nouveau système météo.

Conscients du fait qu'il leur reste encore un peu plus de 400 milles à parcourir pour rallier le sud Finistère et donc que leurs chances de bien figurer à Itajaí sont réduites à néant, les deux co-skippers de Bretagne - Crédit Mutuel Élite ont signifié leur abandon aux organisateurs de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre cet après-midi. C'est évidemment une grande déception pour les deux marins qui nourrissaient clairement - et légitimement - des rêves de victoire dans cette Route du Café 2015. Les deux hommes sont attendus en Bretagne vendredi, dans la matinée.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...