Arpège, quel panache au près !

Comment bien choisir son voilier d'occasion ? Cette semaine le portrait de l'Arpège du chantier Dufour. Un voilier légendaire reconnu pour ses qualités nautiques. Un voilier qui n'a pas peur du gros temps, très solides, mais plutôt lourd avec un peu de mal à s'exprimer dans le petit temps.

  • À partir de 6 000 euros pour un modèle de la première génération, soit 1967 à 1970. 12 000 euros pour un Arpège avec des voiles et un moteur récents.
  • 1 500 exemplaires de 1967 à 1976

Ce modèle est devenu mythique et ses propriétaires sont de vrais accros, pas souvent près de changer de jouet. Et pour ne rien gâter, leur association leur mitonne un "championnat du monde" chaque été ! Si vous ajoutez l’accès au circuit des classiques vu l'âge du voilier, vous découvrez un voilier particulièrement performant au près – les voiliers les plus modernes ne marchent pas mieux - capable de réussir une croisière en famille, une régate de club, comme un rendez-vous avec les yachts aux vernis briqués. Un programme si large qu'il peut convenir à tous les plaisanciers.
Les aménagements intérieurs sont d'un autre temps. Une cloison sépare la descente avec la cuisine et la table à cartes avec le carré et les couchettes. Un coin navigation séparé du coin sommeil, fermé par une porte double. L'atmosphère reste très conviviale et cette trame d’emménagements est parfaitement adaptée à la vie en mer.

L'Arpège a été construit en 3 versions :

  • Tableau incliné classique
  • Tableau droit (pendant 2 ans)
  • Tableau inversé moderne et légèrement rallongé

On trouve aussi 2 versions de tirant d'eau : 1,35 ou 1,65 m.

Dufour Arpège

Le diagnostic de Bateaux.com

Les points à vérifier : le moteur (souvent remplacé et c’est tant mieux) et l’état du pont. Les premiers modèles souffrent parfois de délaminage. Il faut se méfier du sandwich balsa qui souffre d’un coup de mou sous vos pas… C’est ennuyeux, difficile à réparer, mais structurellement peu important. Le gréement – les câbles surtout – est à inspecter de près. S’ils ont plus de 10 ans, dans le doute, remplacez-les.

Dufour Arpège

« Le bateau marche à près de 7 nœuds au mieux, mais pas plus de 8 au portant. 6,5 mètres seulement à la flottaison, ça limite forcément la vitesse »

Jean-François Mury, ancien propriétaire d’un Arpège

Les +

  • Ligne très élégante
  • Excellent marcheur aux allures près du vent
  • Très confortable en mer
  • Qualité de construction

Les –

  • Roule beaucoup au portant dans la brise
  • Difficile d’installer une échelle de bains sur les premiers modèles – tableau classique
  • Pas de couchette double
  • Performances limitées dans les petits airs
  • Cockpit exigu
  • Visibilité réduite à la barre

Mais que lui manque-t-il ?

Plan de voilure, plan de pont et carène – elle est déjà très large pour l’époque - datent, il faut le reconnaître.

L’équivalent aujourd’hui ?

Le Dufour 310, honnête croiseur rapide, n’a pas le brio de son ancêtre. Alors pourquoi pas le turbulent Pogo 30 ?

Dufour Arpège 

Dufour Arpège

  • Matériau : polyester
  • Chantier : Dufour
  • Architecte : Michel Dufour
  • Longueur de coque : 9,25 m
  • Longueur à la flottaison : 6,70 m
  • Largeur : 3,00 m
  • Tirant d’eau : 1,35 ou 1,50 m
  • Poids lège : 3,30 t
  • Lest : 1,20 t
  • Surface de voile : 48,50 m2
  • Grand-voile : 17,00 m2
  • Génois : 31,50 m2
  • Moteur : IB 18 ch diesel
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Jean-François Mury - 16 Juillet 2018
La photo est celle de mon ancien bateau "Golo-Robine" !!!
Ajouter un commentaire...

Arpege, la fiche technique

MarqueDufour Yachts
ArchitecteMichel Dufour
Longueur de coque9.25
Largeur3.00 m
Tirant d'eau1.35 m
Nombre de passagers8
Déplacement lège3 300 kg
Surface de voilure au près49 m2
Carburant30 L
Voir la fiche technique complète du Arpege
Reportage : Voiliers d'occasion

Centurion 32, il a trop la classe

Gin Fizz, toujours un mythe pour la grande croisière

Actualités de l'entreprise