10 nouveautés pour la Volvo Ocean Race 2017-2018


La Volvo Ocean Race 2017-2018 - tour du monde en équipage avec escales — partira le 22 octobre 2017 d'Alicante, en Espagne. L'occasion pour la course - un an avant le grand départ - de révéler une série de 10 nouveautés. Ces solutions clé en main sont proposées par l'organisation pour limiter les dépenses et la complexité logistique de l'évènement.

  1. Augmenter la participation féminine

Les équipages 100 % masculins seront désormais limités à 7 équipiers, contre 8 sur l'édition 2014-2015. Les équipages mixtes pourront accueillir plus de membres à bord. Les teams pourront également changer la combinaison des équipages d'une étape à l'autre. Par contre, sur les In-Port, les équipiers devront être les mêmes que dans l'étape précédente ou suivante. Seule exception : les teams composés de 7 hommes pourront accueillir une femme en plus lors de ces courses In-Port. Enfin, deux équipiers de moins de 30 ans seront imposés dans chaque team.

  1. Les marins disposeront d'un "crew communicator"

Depuis toujours, l'accès Internet à bord était interdit pour garantie l'équité sportive et écarter toute aide extérieure potentielle. Désormais, les marins bénéficieront d'une nouvelle plateforme sur mesure développée en interne. Ce "crew communicator" permettre aux équipes de transmettre du contenu directement sur les réseaux sociaux. Par contre, ils ne pourront pas recevoir de réponses, mais recevront en fin de journée un email avec des statistiques. Un moyen de partager la course et d'en savoir plus sur les équipages.

  1. Un équipage en plus

Un 8e bateau est actuellement en construction au chantier Persico Marine en Italie. Ce monotype sera donc strictement similaire aux 7 autres et mis à l'eau en mai 2017, tandis que l'équipage sera révélé au début de l'année. Les autres bateaux sont actuellement en cours de remise à neuf pour s'assurer qu'ils puissent parcourir les 45 000 milles du tour du monde en équipage. Les équipements de communication, de sécurité, de mesure des performances et de production d’énergie sont également mis à jour. Enfin, ils recevront un nouveau jeu de voiles.

  1. De nouvelles bases premium pour les teams

Les nouvelles bases des équipes formeront une sorte de "pit lane" ou "ligne des stands" comme en Formule 1. Le public pourra ainsi voir les coulisses et interagir avec les équipes dans un cadre décontracté. Les visiteurs pouvaient déjà voir les réparations effectuées sur les bateaux sur le boatyard (atelier de maintenance), mis en place à chaque escale de la précédente édition.

  1. Des catamarans M32 pour faire naviguer les invités

Chaque concurrent de la Volvo Ocean Race aura dans son arsenal sponsor, en plus de son monocoque Volvo Ocean 65 dédié au tour du monde, un catamaran M32 convoyé par cargo, de port en port. Ils serviront à transporter un plus grand nombre d'invités des sponsors, des villes et des médias à chaque escale. Ils seront utilisés aussi pour des régates Pro-Am qui auront lieu les derniers jours des escales dans au moins 8 des 11 ports d'accueil. En 2014-2015, la course a vu naviguer 2 400 invités à bord des Volvo Ocean 65. Avec les M32, ce nombre sera multiplié par quatre pour atteindre presque 10 000 personnes.

  1. Un nombre de qualifications obligatoires

La Direction de la Course a introduit un nombre de qualifications obligatoires avant le départ d'Alicante en octobre 2017, en plus d'une possible traversée de l'Atlantique pour toute la flotte en juin ou juillet. En août, les concurrents se réuniront à Cowes sur l'île de Wight en Angleterre pour "l'Étape Zéro" qui comprendra les 600 milles de la Fastnet Race. Pour compléter "l'Étape Zéro", la flotte des Volvo Ocean 65 devra ensuite descendre vers Lisbonne au Portugal. Les teams auront alors à courir le Prologue de la course de Lisbonne à Alicante en Espagne où ils resteront jusqu'au départ de la Volvo Ocean Race 2017-18.

  1. Un nouveau système d'attribution des points

La direction de course propose un changement radical dans le système d'attribution des points pour encourager la prise de risque stratégique et récompenser les performances sur les deux étapes du Grand Sud, ainsi que la dernière étape "océanique" en Atlantique Nord, entre Newport (USA) et Cardiff (Pays-de-Galle). Ceci pour permettre d'ouvrir le jeu dans un contexte de compétition monotype.

  1. Un nouvel hydrogénérateur

En complément des moteurs Volvo Penta, les Volvo Ocean 65 seront équipés d'un hydrogénérateur qui servira de source d'énergie à bord. Cette nouveauté s'inscrit dans les différents chantiers de réfection à un million d'euros par bateau, qui sont en cours à Lisbonne. Ce système permettra de fournir assez d'énergie pour les systèmes embarqués, en cas de panne mécanique. En fonction des tests qui seront réalisés sur les pré-régates, son utilisation pourrait être rendue obligatoire au cours de l'édition 2017-2018, afin d'obtenir des résultats en condition réelle de course et de commencer à réduire la quantité de gasoil utilisée pour alimenter l'électronique du bord.

  1. Un nouveau programme Onboard Reporter

Les reporters embarqués pourront transmettre encore plus de contenu brut qu'auparavant en travaillant pour l'ensemble de la flotte, sans être nécessairement reliés de façon permanente à un seul team. L'équipe de 10 à 12 Onboard Reporters sera plus fluide et plus flexible que jamais, ainsi, ils pourront intégrer un team d'une étape à l'autre, plutôt que de s'engager avec le même team pour toute la durée de la course. Ceci permettra d'éviter les affectations de dernière minute comme ça avait été le cas dans beaucoup d'équipes lors de la dernière édition.

  1. Trois premières étapes dévoilées

Les trois premières étapes de la Volvo Ocean Race ont été dévoilées en clôture de l'annonce des 10 nouveautés. Ainsi, la première date à retenir est celle de l'In-Port Race d'Alicante le samedi 14 octobre, 8 jours avant le départ du tour du monde en équipage avec escales pour la première étape de 700 milles vers Lisbonne au Portugal. Le 2e In-Port Race se déroulera le 28 octobre avec un départ pour la 2e étape le 5 novembre, en direction de Cape Town en Afrique du Sud (7 000 milles). La régate In-Port aura lieu le 8 décembre et la 3e étape débutera le 10 décembre.

Sur de nombreuses escales, l'In-Port Race a été déplacé du samedi au vendredi, laissant 24 heures supplémentaires aux équipes pour se préparer au large.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Alain Albazz - 30 Octobre 2016
avec une carte des parcours un peu moins microscopique ce serait parfait pour suivre cette grande couse...
Ajouter un commentaire...