Disparition du navigateur chinois Guo Chuan en plein record du Pacifique


Guo Chuan - 51 ans - s'était élancé depuis San Francisco le 18 octobre 2016 pour rallier Shanghai en moins de 20 jours à bord de son trimaran Qingdao China et décrocher le Record du Pacifique. Il a malheureusement disparu en mer depuis le 25 octobre dernier et les secours ont suspendu les recherches

Le navigateur chinois Guo Chuan, parti pour battre le record à la voile de la traversée du Pacifique à bord de son trimaran Qingdao China (ex-Idec Sport) a disparu en mer. Son équipe, restée à terre a perdu le contact avec le skipper le 25 octobre 2016 aux environ de 15 h (heure de Beijing), notant une décélération du trimaran. La vedette de la voile chinoise était partie le 18 octobre dernier pour tenter de rallier, en solitaire, Shanghai depuis San Francisco, en moins de 20 jours (le record actuel étant de 21 jours).

Le jour même, un avion de recherche avait survolé le trimaran, à la dérive au large d'Hawaï, sans apercevoir le skipper sur le pont. Le 27 octobre, deux navires de la garde côtière des États-Unis ont rejoint le bateau après plus de 10 heures de navigation. L'équipage USS Mankin Island a fouillé Qingdao China sans trouver trace du navigateur chinois. Les recherches se sont poursuivies en mer et ont permis aux sauveteurs de récupérer une voile déchirée dans l'eau. Désormais, celles-ci sont suspendues.

Deux scénarios possibles

Avec les informations de mer et de vent supposées au moment de l'accident, l'équipe de Guo Chuan, sur le site internet du navigateur, émet deux hypothèses sur la disparition du marin.

Scénario 1

Le skipper naviguait sous gennaker et grand-voile à 1 ris par des conditions de 13 à 20 nœuds de vent au portant. Une configuration raisonnable pour ces conditions. À la fin de la journée, il a décidé de rouler le gennaker pour naviguer de manière encore plus sûre de nuit. Alors qu'il essayait de le faire tomber du côté exposé au vent (manœuvre délicate en solitaire par vent plus fort), il a lâché la drisse et fait tomber la voile. Tout en empêchant cette dernière de tomber à l'eau, il a été projeté à la mer du côté tribord, soir vers le flotteur, soit vers la poutre avant.

Scénario 2

Le skipper naviguait sous J1 et grand-voile 1 ris par des conditions de 13 à 20 nœuds de vent au portant. La configuration la plus sure pour naviguer de nuit. Le gennaker a été roulé et rangé, mais pour une raison inconnue, la drisse ou l'emmagasineur de gennaker a cassé. Guo a d'abord enroulé son J1 afin de ralentir le bateau, avant de s'occuper du gennaker, tombé dans l'eau.

Alors qu'il ramenait la voile au niveau du flotteur tribord, il a détaché sa ligne de vie pour changer de position sur le bateau. Une mauvaise vague a ramené le gennaker dans l'eau, entrainant le marin dans l'eau.

Dans les deux scénarios, le navigateur chinois devait être équipé d'un gilet de sauvetage, d'une ligne de vie et d'une balise lumineuse. Il a donc forcément dû se détacher pour effectuer des manœuvres.

Un tour du monde et deux records à son actif

À 51 ans, Guo Chuan était tombé amoureux de la voile tardivement, en mettant le pied à bord d'un quillard de 40 pieds à l'âge de 33 ans, à Hong-Kong. Sa détermination lui avait permis de devenir marin professionnel et de décrocher de nombreuses "premières" en Chine, et notamment deux records du monde.

Guo Chuan est le premier marin chinois à boucler la Volvo Ocean Race en 2008-2009, mais aussi le premier chinois à terminer la Mini-Transat en 2011. En 2013, il devient aussi le premier chinois à boucler une circumnavigation en Class40. Enfin, en 2015, il établit un nouveau record en décrochant le Record du monde de la Traversée de l'Océan Arctique, par le passage Nord-Est.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...