Exclusif / Visite de la base Groupama Team France aux Bermudes pour la coupe de l'America

La base Groupama Team France aux Bermudes avec les bateaux accompagnateur au pied du quai

Les six équipes engagées sur la 35e America's Cup sont désormais installées aux Bermudes. Nous avons eu l'honneur de visiter la base de Groupama Team France guidé le barreur du bateau, Franck Cammas.

L'América's Cup débute dans un mois (du 26 mai au 25 juin 2017). Les régates sont organisées aux Bermudes dans le Great Sound. Les bases des 6 équipes sont installées à Dockyard, à l'Est, tout au bout de l'archipel. Nous avons eu la chance de visiter la base de Groupama Team France avec un guide prestigieux : Franck Cammas lui-même.

Franck nous accueille ce matin-là sur le quai juste devant la base. Il nous explique le fonctionnement de cette enceinte : "Nous avons construit une base éphémère avec 3 tentes et des containers pour les bureaux. C'est un choix financier puisque la base nous a couté environ 300 000 €. La base des Anglais de Team BAR construite en dur avec de nombreux bâtiments a couté 3 millions…"

Base Groupama Team France aux Bermudes

En effet, quelques containers empilés avec une belle terrasse qui domine le plan d'eau nous accueillent. C'est l'endroit VIP pour les réceptions des différents partenaires. Mais avec Franck nous entrons dans le vif du sujet avec la visite de la première tente. Ici, zéro photo, discrétion oblige.

La première tente accueille le catamaran AC 50 qui sert à la compétition. La tente est assez grande pour qu'il y pénètre en entier avec une partie atelier sur les côtés et derrière lui. Lors de notre visite, le bateau est d'ailleurs suspendu en hauteur pour que les 2 énormes foils puissent descendre entièrement. Ces pièces en carbone mesurent plus de 3 m de haut. Ce n'est pas maintenant que nous pourrons voir le cockpit…

Base Groupama Team France aux Bermudes

Les 2 safrans sont posés sur un chariot derrière le bateau. C'est une pièce sensible qui reste bien cachée de la vue des autres compétiteurs. En effet, ces apparaux n'entrent pas dans la jauge et peuvent être modifiés par chaque équipe. Nous faisons remarquer à Franck Cammas que les 2 safrans exposés ne sont pas identiques ! "C'est normal. Hier nous avons navigué avec deux safrans différents pour les tester. Mais aujourd'hui nous allons avoir les 2 identiques sur le bateau". Les différences ne se jouent à rien, une liaison plus marquée entre le bas du safran ou une courbe différente sur le bord d'attaque. Impossible avec nos yeux de novices d'expliquer les différences. Avec les secrets qui rodent autour du bateau, nous n'en saurons pas plus.

La seconde tente renferme l'aile du bateau. Ou plutôt les ailes puisque Groupama en a 2. L'aile utilisée est posée à plat et les intervenants s'affairent dessus. Franck Cammas nous explique : "Si le profil et le volume de l'aile sont définis par la jauge, la structure et tous les mécanismes sont propres à chaque équipe. Pour notre part nous avons mis au point un système qui permet à l'aile de se repositionner avec le même angle après le virement de bord." Pour nous montrer, il soulève un panneau noir sous lequel nous voyons quelques biellettes et autres vérins. Mais nous n'en saurons pas plus…

Base Groupama Team France aux Bermudes

Enfin la troisième tente est moins tenue secrète. Il s'agit en effet du lieu où se trouvent la salle de sport et la cantine : le lieu de vie. Les navigants s'y entrainent 4 h par jour quand ils ne naviguent pas et 2 h les jours de navigations. Ces "beaux bébés de 95 kg", comme les présente Franck Cammas, sont là pour actionner les moulins à café et produire de l'énergie pour faire marcher tous les systèmes hydrauliques du bord. Musculation obligatoire pour tout le monde !

Base Groupama Team France aux Bermudes

Si la base de Groupama Team France n'est pas ni la plus grande ni la plus impressionnante, il ressort de cette visite un réel plaisir qu'ont les équipes à travailler sur ce projet de pointe. Espérons que cela suffise pour combler le retard, retard financier qui a entrainé un retard de mise au point.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...