Transformez votre jet-ski en coque open à moindre coût

Le waveboat 444, nouveau modèle entrée de gamme de Sealver © sealver

Sealver, le chantier naval landais qui propose des bateaux propulsés par jet-ski, présente son nouveau modèle : le waveboat 444, une coque rigide de 4,44 m. Un modèle entrée de gamme très simple et accessible pour découvrir la marque, à petit prix.

Sealver sortait son premier modèle de coque rigide propulsée par un jet-ski – le waveboat 525 — en 2009, puis présentait en 2015 le 656. Le chantier, installé aux Landes, s'attaque désormais aux plus petits modèles avec la sortie du waveboat 444, un modèle de 4,44 m.

Contrairement à ses deux grands frères, le waveboat 444 se veut plus accessible au grand public, et donc beaucoup moins cher (8 999 € TTC). Ce sera un modèle très simple, facile à comprendre et à utiliser, avec peu d'options. Il sera proposé en deux versions – standard et sport –, mais il n'y aura pas véritablement de différence entre les deux modèles, excepté la finition, avec des couleurs plus flashy (finition plus sport). Côté design, il possède un design beaucoup plus angulaire que les autres modèles, ce qui accentue le côté sport du bateau.

" Le 444 à une carène incisive et directive, prévue pour le milieu marin offrant donc une grande capacité de franchissement et une vraie souplesse dans le clapot. Côté pont, la circulation sur le bateau est très simple et la partie avant permet d'accueillir confortablement plusieurs personnes autour d'une table. Du point de vue du jet, l'espace d'accueil a été conçu pour intégrer véritablement le jet au bateau pour ne faire plus qu'un avec celui-ci" explique Raffaele Venturelli, le designer de la marque.

Avec son étrave plus haute que le 525, il possède une forme de coque conçue pour déjauger facilement et prendre rapidement de la vitesse. D'ailleurs, un jet-ski de 90 CV permettra déjà d'atteindre de belles vitesses, quand il restait un peu léger pour la propulsion des plus grands modèles.

Afin de simplifier le concept, le 444 possèdera moins d'options de personnalisations (pas de sono, de tour de wake…). Le confort à bord restera le même cependant. "L'idée c'est de proposer un modèle basique pour les donner les sensations du bateau à celui qui souhaite se lancer dans le concept" nous explique Clément Farèniaux, en charge du marketing de la marque.

Dans la première version, on trouvera à l'avant des assises et suffisamment d'espace de rangement, mais en fonction du retour client, une version avec carré transformable en bain de soleil devrait voir le jour.

Ce modèle, conçu et testé en réalité augmentée (lire l'article) devrait être achevé d'ici 1 semaine ½. La coque et le pont détouré sont d'ores et déjà fabriqués, mais le chantier planche encore sur la première présentation officielle du bateau en France. Cette conception en réalité virtuelle a même permis de recréer l'environnement marin voulu pour tester le bateau en conditions réelles, sur l'eau et il s'avère qu'il réagit très bien.

Avec le waveboat 444, Sealver espère séduire de nouveaux clients avec un produit abordable, car moins cher que certains jets. Mais aussi rendre accessible la gamme à des plaisanciers qui étaient intéressés, mais n'avaient pas le budget nécessaire. "Pour moins de 20 000 €, on peut avoir un bateau et un jet, tout en conservant les sensations de navigation d'un vrai bateau" renchérit clément.

Le 444 se présente donc comme un compromis idéal pour les fans de jet-ski en recherche de confort et de plus d'espace pour une navigation familiale. Il est possible d'embarquer à 5 passagers à bord confortablement. Le modèle est d'ailleurs compatible avec presque toutes les grandes marques de jet-ski (Sealver vend la coque seule et non l'ensemble) grâce à des kits de compatibilité. Et pour ceux qui souhaitent conserver le plaisir de faire du jet, il suffit de mouiller avec son waveboat et de détacher son jet-ski de l'emplacement, manœuvre très facile à mettre en œuvre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...