Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Interview : Christian Karcher : "La Coupe de l'America doit continuer à se courir sur des multicoques à foils"

Christian, alias "Kiki" Karcher, trois fois vainqueur de la Coupe de l'America et, donc spécialiste de la régate décrypte et analyse à merveille dans ses vidéos les régates de la Cup. Nous l'avons interrogé sur la victoire d'Emirates Team New Zealand et son impact sur l'avenir de la course.

Christian Karcher
Le

Que pensez-vous de la victoire d'Emirates Team New Zealand ?

Emirates Team New Zealand mérite complètement sa victoire, aussi bien d'un point de vue de vision, de motivation… En match-racing, il ne s'agit pas d'aller très vite, mais d'aller plus vite que l'autre.

Ils l'ont gagnée en étant plus rapide sur l'eau, en ayant travaillé sur trois points particuliers :

  • la manière de naviguer le bateau en répartissant mieux les taches à bord
  • le dessin des foils qu'ils ont du revoir suite à leurs casses initiales à Auckland
  • la gestion informatique des automatismes de leur hydraulique.

Ils ont été meilleurs marins sur l'eau grâce à un shore team exceptionnel en battant avec leurs logiciels embarqués un des leaders mondiaux du secteur.

Les Néozélandais n'ayant pas ratifié la charte, que pensez-vous de l'avenir de la Coupe ?

Le freamwork n'a aucune existence légale. Dans l'ordre, il y a :

  • le Deed of gift.
  • Le protocole, édité par le Defender et Challenger of records une fois d'accord.
  • Puis des règles de classe, c'est-à-dire la jauge.
  • Puis des règles de courses.

Le reste ne vaut rien. Les Néozélandais ont gagné et ce sont donc eux qui vont recevoir le prochain défi. Le challenger of Records sera Luna Rossa et tous deux vont se mettre d'accord pour produire un protocole et des règles de course. Les italiens et les néoz' collaboraient déjà ensemble sur cette édition et celle d'avant, ils n'auront donc pas de soucis pour trouver un accord.

Quel avenir pour la Coupe ?

Comme l'a dit Grant Dalton, "nous allons mettre des règles en places qui permettront à tous les challengers de gagner la Coupe. Nous ne sommes qu'organisateurs de la Coupe."

Je parie pour un protocole d'ici un mois, qui nous proposera une jauge avec des foilers. Ce sera la box rules (contraire de la monotypie), pour pouvoir laisser la chance à tout le monde de remporter cette course en concevant le meilleur bateau.

Il y a de l'impatience et de le l'excitation à retourner en Nouvelle-Zélande, pays qui aime la Coupe autant que le rugby.

Une bonne idée donc de revenir à des bateaux one-design ?

La monotypie est par essence contraire à la nature humaine, dont la richesse s'exprime dans la création et dans les différences.

La monotypie est non seulement restrictive et castratrice, mais elle est source de dépenses inconsidérées pour des gains minimes.

Seriez-vous, pour ou contre le retour au monocoque ?

Ce n'est pas moi qui décide. Je ne suis pas pour le retour à l'ancien temps. Il ne faut pas être exclusif, il faut savoir dire "et" et non pas "ou." Aux Bermudes, nous avions les deux. Les régates en class J entre les régates de la Coupe en foilers à 45 nœuds satisfont tout le monde.

J'adore naviguer en monocoque et en multicoque, mais pour la Coupe de l'America, il faut des bateaux à la pointe de la technologie

Qu'avez-vous pensé de la performance du Défi français ?

Sans vision ni expérience, il est difficile de trouver le financement. Il faut faire les choses dans l'ordre.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO