Gréement courant, gréement dormant, quelles différences ?

Gréement

Le gréement d'un voilier désigne l'ensemble des éléments - qu'ils soient fixes ou mobiles - qui permettent de le faire avancer grâce à ses voiles. On distingue le gréement courant du le gréement dormant. Mais quelle est la différence entre les deux ?

Sur un voilier, on distingue le gréement courant du gréement dormant.

Une manœuvre dormante a les deux extrémités fixées à chaque bout. Une manœuvre courante a une extrémité libre sur laquelle on peut agir.

Pour différencier le dormant du courant, on se souviendra que le courant est mobile (il court).

Ainsi le gréement dormant est constitué de tous les câbles et les cordages qui tiennent le mât et sur lesquels on n'agit pas pendant la navigation.

On trouvera ici tous les haubans (étai, faux-étai ou bas-étai, pataras, bas-haubans, galhaubans, inter…)

Le gréement courant est constitué de tous les cordages mobiles qui servent à régler les voiles. Autrefois en câble, ils sont désormais en textile sur les voiliers modernes.

On trouve dans les manœuvres courantes : drisses, bras, écoutes, amures, balancine, hale-bas…

Les manœuvres courantes désignent sur un voilier l'ensemble des cordages dont la longueur peut varier pour régler les voiles.

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...