Le REV, le plus grand superyacht du monde au secours des océans

L'homme d'affaires norvégien Kjell Inge Røkke - et l'une des plus grosses fortunes de Norvège - vient de lancer la construction d'un navire d'expédition et de recherche, le REV (Research Expedition Vessel). Ce navire de 181,6 m de long et conçu par Espen Oeino est construit au chantier Vard en Norvège et sera livré au cours de l'été 2020.

Le REV, Research Expedition Vessel
Le

"Les océans couvrent 70 % de notre planète. Ils constituent une base d'existence pour les 7,3 milliards d'habitants du monde, à la fois comme source d'alimentation, mais aussi pour l'emploi, la création de valeurs et le développement social. Selon les chercheurs, 90 % des zones marines n'ont pas encore été étudiées et offrent d'innombrables opportunités. Cependant, les océans sont encore plus étouffés que jamais par la surpêche, la pollution côtière, la destruction de l'habitat, le changement climatique et l'acidification des océans. Mais surtout par l'un des défis les plus urgents de tous, la plastification de l'océan. Le besoin de connaissances et de solutions est urgent" explique l'homme d'affaires sur le site de son projet.

L'homme a grandi à Molde en Norvège et a toujours été fasciné par la vie marine et sous-marine. Il s'est décidé à lancer la construction d'un navire de recherche et d'expédition océanique, idée qu'il a depuis plusieurs années. Un comble pour celui qui a fait fortune dans l'industrie pétrolière… Il a d'ailleurs noué un partenariat avec le WWF Norvège pour la construction de son yacht, conçu par le designer Espen Oeino.

Ce navire sera une plateforme pour apprendre et comprendre comment sauver les océans. Ce navire privé sera mis à disposition par Kjell Inge Røkke pour les scientifiques, experts maritimes, écologistes et explorateurs du monde entier. Mais également pour le charter à destination de plaisanciers fortunés et pour une utilisation privée par son propriétaire. Il pourra accueillir jusqu'à 90 passagers, équipages et équipe scientifique compris.

Un équipement de pointe pour l'étude la vie sous-marine

Le navire sera équipé pour la recherche et l'étude de l'ensemble de l'écosystème marin. Un comité scientifique indépendant évaluera et recommandera les projets de recherche à poursuivre et assurera le plus haut niveau de normes scientifiques et de qualité de la recherche. Le navire sera équipé d'équipements de haute technologie pour surveiller et analyser les zones marines, les courants, les fonds marins, les poissons, les animaux et la vie végétale dans tous les océans du monde.

Il disposera également d'installations de laboratoire de pointe pour le travail d'analyse, ainsi que d'un auditorium pour conférences et débats.

Le navire dispose de l'autonomie et de l'équipement nécessaires pour faire des expéditions autonomes partout dans le monde, pour explorer, documenter et collecter. Avec une autonomie de 21 120 milles nautiques, il peut parcourir presque 100 % de la circonférence de la terre au niveau de l'Équateur.

Un système novateur pour le recyclage du plastique

Le REV sera équipé d'un système d'incinérateur high-tech pour bruler le plastique récupéré (jusqu'à 5 tonnes par jour) sans production de gaz nocifs pour l'environnement. Chaque kilogramme de plastique brulé dégagera 110 kW de puissance thermique sous forme d'eau chaude, réutilisable pour le navire.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Jaimelamer Daphné 2 mois
Bonjour, projet extremement intéressant, comment peut-on contacter le porteur de projet ?

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO