Incendie sur le chantier de la Calypso, la restauration retardée

La Calypso en chantier

La Calypso du Commandant Cousteau, entrée en chantier naval depuis le 1er avril 2016 en Turquie, vient d'être endommagé par un incendie. Les travaux ne seront pas pour autant annulés mais retarderont le chantier.

Dans la nuit du mardi 12 septembre 2017, à 2 h 30 du matin, la Calypso, actuellement en chantier en Turquie pour être rénové vient d'être endommagé par un incendie. La police travaille actuellement à déterminer la cause de ce départ de feu, tandis que les dommages sont en cours d'estimation. Heureusement, aucune victime n'est à déplorer. 

Concernant les dégâts, il s'avérerait qu'aucun élément historique n'a été touché. Il s'agirait seulement de parties en bois récemment refaites. Un accident dommageable alors que la restauration de la coque touchait à sa fin après des mois de chantier. 

"Cette situation renforce ma détermination à mener à bien la volonté du Commandant Cousteau pour que la Calypso navigue à nouveau. Je me bats depuis 20 ans pour protéger le patrimoine légué à ses associations par le Commandant. C'est une mission passionnante, complexe, et, quel qu'en soit le prix, le temps, les obstacles, je n'y renoncerai jamais. Pour Calypso, nous avons un excellent chantier, des équipes de direction dévouées, des charpentiers de marine motivés, exceptionnels, qui travaillent avec amour et talent. Pour eux, pour tous ceux qui ont manifesté tant d'espoir à voir ce navire reconstruit, je veux réussir ce travail" a déclaré Francine Cousteau, présidente de l'Équipe Cousteau.

Les travaux de la Calypso ne sont pas pour autant abandonnés, mais retardés.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Bernard Martinière - 10 Avril 2018
L'œuvre de Cousteau mérite non seulement d'être conservée, mise en valeur auprès de notre jeunesse, et surtout, force notre respect.Mais soyons clairs, la Calypso n'est en aucun cas un bateau "historique" "mythique" surement, c'est tout, et l'État n'a pas vocation à le restaurer à grand frais. Laissons cette tache (mercantile s'il en est) à ce qui reste de sa fondation et à ceux ou celles qui la dirigent.
Ajouter un commentaire...