Bateaux.com Yacht-Club.com BoatIndustry.com Ports de plaisance Fiches bateaux EmploiBateau.com
Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer
SE CONNECTER

L’épopée de La Calypso, du dragueur de mines au Commandant Cousteau

La Calypso est devenue une légende grâce à son célèbre propriétaire, Jacques-Yves Cousteau, décédé en 1997. Cet ancien dragueur de mines a été transformé par l'océanographe en navire d'expédition océanographique. Retour sur bientôt 73 ans de vie…

© twitter/objectifocean
Le

Dragueur de mines dans la Royal Navy britannique

C'est le 21 mars 1942 qu'est lancé le dragueur de mines, construit par la Ballard Marine Railways Company à Seattle, aux États-Unis. Destiné à la Royal Navy britannique, le modèle du navire est un BYMS-26. Le bateau de 43 mètres, à la coque en bois, est utilisé pour le service actif en Méditerranée puis pendant la guerre en 1943. En 1944, il est basé dans le port de Tarente à Naples (Italie). Le navire militaire est désarmé en 1946 et est supprimé du Registre naval en 1947.

Après la Seconde Guerre mondiale, le bateau est utilisé en tant que ferry pour relier Malte et l'île de Gozo. Il est rebaptisé Calypso, en hommage à la nymphe qui emprisonna Ulysse sur l'île de Gozo pendant 10 ans.

Repérée par le Commandant Cousteau

Thomas Loel Guinness, milliardaire irlandais et propriétaire de la célèbre bière, rachète le bateau en 1950 pour le transformer en yacht de luxe. Il fait la connaissance de Jacques-Yves Cousteau avec qui il se lie d'amitié et qui est à la recherche d'un navire à louer pour 1 franc symbolique. Le richissime entrepreneur accepte l'offre et remet les clés du navire à l'officier de marine. La Calypso entre alors au chantier naval d'Antibes pour en sortir en juin 1951. Après 9 mois de travaux, la Calypso est transformée en navire d'expédition et base de soutien pour la plongée, tournage de films et pour la recherche océanographique.

Un laboratoire flottant

La Calypso, qui est devenue un navire océanographique, est entièrement rééquipée. Tous ces équipements sont assez révolutionnaires et évoluent au fil des ans. Tout d'abord, une chambre d'observation sous-marine voit le jour, devant et sous l'étrave et sera équipée de 5 hublots pour réaliser des prises de vue sous-marines. Cette chambre est située dans le "nez" du bateau, à trois mètres sous la ligne de flottaison. Une cage sous-marine et des plateformes avant et arrière pour accueillir un hélicoptère complétaient l'ensemble.

Parmi les équipements permettant d'explorer les fonds marins, on retrouvait à bord deux mini sous-marins appelés "Puces de mer", une soucoupe de plongée et des scooters sous-marins.

Des expéditions sur toutes les mers du globe

La 1re expédition de Cousteau et de son équipe débute le 24 novembre 1951 en direction de la mer Rouge pour étudier les coraux. À bord, en plus des nombreux équipements, ce sont 28 personnes qui embarquent à chaque expédition. La Calypso sillonnera tous les océans et mers du globe pendant 46 ans pour mener des missions marines, travailler à la protection et à la sensibilisation de l'océan… En 1953, Cousteau et son équipe testent de nouvelles caméras sous-marines et des flashs électroniques pour pouvoir photographier les grands fonds marins et repousser les limites de l'exploration sous-marine.

En 1955, Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle réalisent un film documentaire sur la Calypso. "Le Monde du Silence" est le deuxième film sous-marin en couleur de l'histoire et raconte l'histoire des "hommes-grenouilles" du commandant entre 1954 et 1955. Un an plus tard, il reçoit la palme d'or au Festival de Cannes. C'est ainsi que le navire océanographique du commandant Cousteau devient célèbre. 

À partir de 1967, Jacques-Yves Cousteau enregistre les documentaires intitulés L'Odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau. L'émission est diffusée en France, mais aussi aux États-Unis et en Amérique latine, permettant de faire connaitre le bateau partout dans le monde.

Le naufrage à Singapour et une fin de vie aux chantiers Piriou

En janvier 1996, un an avant le décès du Commandant au bonnet rouge, la Calypso est amarrée dans le port de Singapour, avant de partir pour un reportage. Elle est percutée accidentellement pas une barge et se retrouve immergée dans l'eau pendant 17 jours. Elle est renflouée tant bien que mal et ramenée à La Rochelle en 1998. Elle y reste neuf ans à quai, dans un état déplorable, abimée et non entretenue. En 2007, elle est envoyée à Concarneau où elle doit subir des réparations aux chantiers Piriou.

En 2009, les travaux cessent en raison d'un désaccord entre les chantiers et la fondation Cousteau. En 2013, de nombreuses mobilisations ont lieu pour sauver le navire, mais aujourd'hui, la Calypso gît dans un hangar du chantier, à l'abandon, complètement désossée et sera sans doute mise aux enchères prochainement.

Reportage : Commandant Cousteau

Le Commandant Cousteau, de l'étude océanographique à la défense des océans

Le Commandant Cousteau, l'officier de marine qui deviendra explorateur (1/2)

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Gerald Marcotte de Rothschild 21 Janvier 2016
honteux
Nicolas Dulauroy 21 Janvier 2016
Petite rectification Loec GUINNESS a acheté deux bateaux . Il en a donné un à COUSTEAU mais il a gardé le deuxième qui navigue encore aujourd'hui sous le nom de CALISTO (www.calisto-cruises.com )
Andres Robert 11 Août 2016
INOMABLE........................

Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO