Le Commandant Cousteau, l'officier de marine qui deviendra explorateur

Jacques-Yves Cousteau aura consacré sa vie à l'étude et à la préservation des océans. Auteur de nombreuses inventions, il sillonnera le globe avec la mythique Calypso.

Marin, aventurier, océanographe, explorateur, Commandant… Il avait de multiples casquettes, mais ce qu'il préférait par-dessus tout c'est son célèbre bonnet rouge. Jacques-Yves Cousteau, plus communément appelé Commandant Cousteau ou tout simplement Cousteau a marqué des générations en réalisant des expéditions sous-marines, à bord de son navire mythique, la Calypso. Ecologiste, il a œuvré à la protection des océans et du littoral (malgré quelques "erreurs de jeunesse" criticables). Il décède le 25 juin 1997, âgé de 87 ans.

Officier de la Marine

Né le 11 juin 1910 à Saint-André-de-Cubzac, en Gironde, il suit sa famille aux États-Unis de 1920 à 1923, où il pratique la natation et l'apnée. À son retour en France, la famille Cousteau s'installe à Marseille, près de la mer. En 1930, il rentre à l'Ecole Navale de Brest, où il devient officier sur la Jeanne d'Arc, puis officier canonnier en 1933. En 1935, un grave accident de la route survient alors qu'il suit une formation de pilote et l'oblige à arrêter. Envoyé sur le Condorcet, il y fait la rencontre de Philippe Tailliez, qui deviendra plus tard son ami. Grâce à des lunettes sous-marines, que Tailliez lui prête, il part explorer la mer et c'est ainsi qu'il tombera amoureux de celle-ci et décidera d'y consacrer sa vie.

Les "Mousquemers"

En juillet 1937, Cousteau épouse la jeune Simone Melchior – elle a 18 ans, il en a 27 – qui lui donnera deux fils, Jean-Michel en 1938 et Philippe en 1940. Par la suite, Cousteau fait la connaissance de Frédéric Dumas, par l'intermédiaire de Philippe Tailliez, qui est également chasseur sous-marin. Les trois hommes se liant d'amitié, ils créent le trio des "Mousquemers." Passionnés de plongée, ils planchent sur des systèmes qui permettent de respirer sous l'eau et se concentrent sur des missions subaquatiques.

Cousteau est toujours en fonction dans la marine nationale et appartient au service de renseignements. Menant des missions de contre-espionnage, il réussit à se dégager du temps pour continuer ses missions de plongée.

Une carrière d’inventeur

En 1943, Jacques-Yves Cousteau décroche le premier prix (ex aequo avec un autre participant) du film documentaire. Dix-huit mètres de fonds est le premier film sous-marin français et a été réalisé en apnée, l'année d'avant, en compagnie de ses deux acolytes. Ce film a pu être réalisé grâce à un boitier de caméra étanche développé par Léon Vèche, ingénieur et mécanicien. Le film Epaves est présenté en 1943. Il est le premier film sous-marin tourné avec des scaphandres autonomes.

C'est grâce à son mariage – et le père de sa femme – qu'il rencontre Emile Gagnan, un ingénieur qui a mis au point un système de valve avec détendeur pour les moteurs à gazogène. C'est le système qui manque à Cousteau pour délivrer de l'oxygène dans son scaphandre autonome. Baptisé l'Aqualung, ce système voit le jour en 1943 et le scaphandre autonome permet dorénavant aux hommes d'explorer les fonds marins.

Denise, un sous-marin miniature

Cousteau, associé à l'ingénieur Jean Mollard, crée ensuite le SP-350 en 1959, appelé également Denise, qui est la première soucoupe plongeante. Ce sous-marin miniature est capable d'explorer les fonds marins jusqu'à 400 mètres de profondeur.

En 1962 et 1963, il se lance dans les projets de Précontinent I et II, qui consistent à créer des maisons sous-marines. Par la suite, Cousteau développe un système de propulsion éolien, appelé Turbovoile. Il l'installe sur son bateau Le Moulin puis sur l'Alcyone, deuxième bateau océanographique conçu pour le commandant Cousteau et mis à l'eau en 1985. Il est aujourd’hui le navire d'expédition de l'association Cousteau.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Commandant Cousteau

L’épopée de La Calypso, du dragueur de mines au Commandant Cousteau

Le Commandant Cousteau, de l'étude océanographique à la défense des océans