Iziboat, la voile sans les contraintes


L'Iziboat serait-il le bateau qui va redonner le gout à tous de naviguer à la voile ? Simple, accessible, démontable, ce catamaran qui se conduit comme une voiture veut être le support de demain pour populariser la voile.

Rendre la voile accessible à tous, la démocratiser : voilà l'idée qui a germé dans la tête de François Tissier alors qu'il pratique assidument la planche à voile  en Polynésie. Cette idée date du début des années 1990. Durant toutes ces années, notre inventeur annonce avoir travaillé 9 ans plein sur le projet, il a construit 11 prototypes et déposé 8 brevets ! A l'été 20108, l'Iziboat est né.

Iziboat 

Naviguer face à la route

Pas vraiment un bateau (mais pourtant il flotte), l'Iziboat est une sorte de buggy des mers. Il a la voile d'une planche et les coques d'un catamaran. Mais sa particularité est d'embarquer un équipage (jusqu'à 4 adultes) assis face à la route.

François Tissier nous explique : "Pour appréhender la navigation à voile, il faut intégrer 3 notions : l'équilibre, la direction et le vent. Avec l'Iziboat, la notion d'équilibre disparaît puisque le bateau est autostable jusqu'à 15 nœuds de vent. La direction est intuitive avec la conduite face à la route via un joystick. Ne reste plus que le vent. Avec Iziboat, les 2/3 de l'apprentissage de la voile sont déjà acquis !"

Pour faciliter les manœuvres et surtout ne pas se retrouver bloqué face au vent, ce catamaran est équipé de grandes pelles de safran. Ainsi même bout au vent, il suffit de donner un grand coup de barre (de joystick plutôt !) pour que le bateau pivote.

Iziboat 

Montage en 15 minutes

Après l'accessibilité pour tous, la seconde problématique sur laquelle notre inventeur s'est penchée a été la "démontabilité". En 15 minutes, le bateau est assemblé sans que l'on ait besoin du moindre outil ni de la moindre vis. Toutes les pièces s'emboitent et se clipsent.

Le bateau se range alors le long de ses 2 coques, ne mesurant alors pas plus de 62 cm de large. Facile à caser dans un garage. Avec ses 2 roues (prévu avec la vente du bateau) il peut facilement se tracter à la main, ou même par un vélo.

Iziboat 

Pour qui ?

Mais à quelle population s'adresse ce bateau atypique ? François Tissier répond : "Nous voyons 4 types de clientèle : les particuliers, les loueurs, les écoles de voile et les hôtels. Nous pensions que les particuliers seraient les plus durs à adhérer au concept, mais aujourd'hui les premières commandes nous surprennent. Beaucoup d'anciens voileux qui veulent s'amuser en famille nous suivent.

Si l'on prend la population d'une plage, beaucoup aimerait partir sur un voilier, mais l'apprentissage leur fait peur. Du coup, ils restent sur leur serviette. C'est cette population que nous espérons toucher avec l'Iziboat. Ceux qui n'ont jamais mis le pied sur un bateau."

 Iziboat

Projet ou réalité ?

"Actuellement l'Iziboat est finalisé. Le prototype est au point et navigue. Nous lançons la production de la série en septembre 2018. Les moules sont prêts et les fournisseurs choisis. Les premières commandes vont être livrées au printemps prochain. Pour l'instant nous lançons la production dans une version "beach" avec coque en polyester et mât aluminium à 8990 €. Mais nous travaillons déjà sur une version "Sport" avec mât carbone, safrans plus petits et coques en infusion (plus légères)…"

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Iziboat, la fiche technique

MarqueIziboat
Longueur hors-tout4.80 m
Longueur de coque4.80
Largeur2.40 m
Catégorie CEC
Nombre de passagers2
Déplacement lège138 kg
Voir la fiche technique complète du Iziboat