Route du Rhum : Multi50, petits, mais puissants

Erwan Le Roux - FenêtréA Mix Buffet © Jacques Vapillon

La Classe Multi50 accueille en 2018 six trimarans à foils de 15 m de long pour 15 m de large - cinq sur six - d'ancienne et de dernière génération. Capables d'avaler 500 milles en 24 heures, ils devraient rejoindre la Guadeloupe rapidement après les Ultimes. Avec des skippers aguerris et des nouveaux venus prometteurs, la bataille promet d'être intéressante.

Des trimarans performants… et à foils

La Classe Multi50 réunit des trimarans de 15 m de long pour 15 m de large répondant à une jauge stricte permettant de maitriser les budgets, mais n'interdisant pas certaines innovations en matière d'architecture ou de construction. Elle a d'ailleurs opéré une profonde reconversion en 2016. Elle est désormais composée de six trimarans performants dont cinq sont équipés de foils pour cette Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Seul Gilles Lamiré navigue sur un bateau sans foils. Trois d'entre eux ont ajouté des kits monotypes à des plateformes anciennes, tandis que les deux trimarans les plus récents, Ciela Village et Solidaires en Peloton Arsep, ont été totalement conçus autour de cette cette problématique de vol.

Les foils ont boosté la vitesse des bateaux d'environ 20 % au reaching, avec des pointes régulières à plus de 35 nœuds. Thibaut Vauchel-Camus a même dépassé la barre des 40 nœuds lors d'un convoyage cette année.

Thibaut Vauchel Camus - Solidaires en Peloton - ARSEP ©Pierrick Contin

Si les conditions météo le permettent, les Multi50 devraient donc arriver en Guadeloupe peu après les Ultimes, après 8 à 10 jours de course. Un gain d'une journée au moins sur le temps de référence de 11 jours 5 heures et 13 minutes. De vrais bolides donc !

"Ce sont de petits bateaux à taille humaine, mais dehors, c'est le karcher. Comparés aux Ultime, on est hyper exposés" explique Erwan Le Roux (FenêtréA – Mix Buffet), vainqueur en 2014 et Président de la classe. "On a le rapport poids/puissance le plus élevé de toutes les flottes de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, confirme son adversaire Lalou Roucayrol (Arkema). C'est extrêmement humide, tu te fais défoncer en permanence. Et pour aller vite, il faut déposer le cerveau."

Lalou Roucayrol - Arkema - ©Vincent Olivaud

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...