Hors-Série Watt&Sea, l'électricité à disposition pour les voiliers

Watt&Sea s'est spécialisé dans le développement des hydrogénérateurs. Le concept a été imaginé pour la course au large à partir d'une idée de Yannick Bestaven qui s'est associé à l'ingénieur Matthieu Michou pour créer une solution de recharge des batteries sur les bateaux à voiles.

Un hydrogénérateur utilise la vitesse du bateau pour la transformer en électricité. En faisant tourner une hélice à l'arrière de son bateau, celle-ci fait tourner un générateur qui produit de l'électricité. Le concept n'est pas innovant. Sauf qu'il fallait réussir à le fiabiliser et surtout à trouver une solution qui ne crée pas de frein à la bonne marche du bateau.

Watt&Sea Racing
Crédit Photo : Christophe Breschi/MAITRE CoQ 2018

Imaginé et fiabilisé pour les voiliers de course au large

Pour les bateaux de course qui ont de grosses accélérations (avec des pointes supérieures à 20 nœuds), l'équipe a conçu un produit avec des pales variables : le pas change en fonction de la vitesse. Ainsi la rotation de l'hélice reste quasi constante et s'affranchit de la vitesse du bateau. Ces hydrogénérateurs adoptés par quasiment tous les coureurs au large (IMOCA, Class40…) sont aujourd'hui éprouvés et performants. Ils ont une forte production d'électricité sans que le frein n'ai jamais réussi à être quantifié tant il est infime.

Watt&Sea Crusing

Une version adaptée pour la croisière

Rapidement ces produits ont aussi été développés pour la plaisance. Le Watt&Sea Crusing est beaucoup plus simple que le modèle Racing. En effet, il est équipé d'une hélice à pales fixes. S'il reprend le même système de générateur brushless (sans balais ce qui limite l'entretient et évite les frottements), il faut choisir le pas de son hélice en fonction des performances moyennes de son bateau.

Le mode de fixation reste le même : un casque façon gouvernail de dériveur qui vient se fixer sur le tableau arrière ou la jupe du bateau. Quand il n'est pas en fonction, il est possible de relever l'hydrogénérateur hors de l'eau.

Ce système fonctionne bien, mais peut être pénalisant sur un voilier de croisière quand la jupe sert pour embarquer ou débarquer dans l'annexe, ou bien même pour se baigner. Sans compter que ce n'est pas forcément esthétique à l'arrière de son bateau…

Watt&Sea Pod

Un pod qui se fait oublier sous la coque

Pour résoudre ce problème et fiabiliser le système en supprimant les différents palans de montée et de descente, cet équipementier a imaginé le fixer sous la coque de façon définitive. Ainsi est né le Pod. Il s'agit du même hydrogénérateur que le modèle Cruising, mais fixé sur une embase comme celle d'un sail drive ou d'un hors-bord. On vient le boulonner sous la coque juste à l'arrière de la quille. Ainsi l'hydrogénérateur est protégé des algues ou des objets flottants, mais n'est pas perturbé pour produire l'électricité. Ce modèle Pod offre tous les avantages de l'hydrogénérateur, mais en restant invisible sous la coque.

Watt&Sea Pod

Avec ces trois produits : Racing, Cruising et Pod, Watt&Sea peut désormais répondre à toutes les demandes des clients voileux quel que soit le type de navigation pratiquée.

  • Watt&Sea Pod 600 : 4 485 € TTC
  • Watt&Sea Cruising 600 : 4 990 € TTC (disponible en 2 longueurs de pied)
Plus d'articles sur les chaînes :

Reportage : Hors-série énergie - électricité

Voile solaire, l'industrie se fournit chez les voiliers

Hors série énergie - électricité

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Hors-Série Electricité
A lire aussi sur Bateaux.com