Exclusif Brest Océans reporté, les explications de l'organisation

La décision est tombée ce mercredi 5 décembre 2018. Brest Océans — tour du monde en solitaire des Ultimes — est reporté. La course dont le départ devait être donné le 29 décembre 2019 aura lieu ultérieurement. L'organisation planche d'ores et déjà sur une nouvelle date.

Les avaries qui ont touché les Ultimes en lice sur la Route du Rhum auront été trop nombreuses et bien trop importantes (NDLR : Le Maxi Banque Populaire IX a été quasiment détruit) pour soit maintenu à la date initiale du 29 décembre 2019 le départ de Brest Océans.

"La décision a été commune et prise de concert avec l'organisation Brest Ultim Sailing, dont je suis le directeur général, la Classe Ultim' 32/23 dont je suis le délégué général, les skippers et les armateurs ainsi que les collectivités territoriales de Brest" explique Emmanuel Bachellerie.

Dès l'arrivée des premiers Ultimes de la Route du Rhum à Pointe-à-Pitre et jusqu'à ce lundi 3 décembre à Lorient, les divers organismes ont fait un grand bilan. "Il est d'une part plus sage et d'autre part plus raisonnable en termes de temps de fiabilisation de reporter de tour du monde, car comme qui dirait, "ce tour du monde est un projet fou porté par des gens raisonnables. Mais il partira ça c'est sur" détaille Emmanuel.

Quid des prochaines dates ? L'organisation y réfléchit déjà comme l'explique le directeur général : "Les variables sont assez multiples pour les prochaines dates, mais il ne peut se faire qu'en hiver chez nous, car c'est l'été austral dans le sud et c'est impensable de faire l'inverse. Les fenêtres pour les départs de records sont d'ailleurs de novembre à février, car c'est la période climatique la plus digeste pour les bateaux."

Sauf que "l'hiver", chez nous, en alternance tous les deux ans se déroulent deux grandes épreuves de voile, la Route du Rhum et le Vendée Globe et qu'il est "impensable de leur faire concurrence, aussi bien pour les organisateurs que pour le grand public" ajoute Emmanuel.

Pour trouver une nouvelle date, il faudra donc tenir compte des plusieurs critères : "la météo, le calendrier et nos propres contingences pour fiabiliser les plateformes."

Si on fait un rapide calcul donc, en 2018 se déroulait la Route du Rhum et le prochain Vendée Globe aura lieu en 2020. 2019 devait donc être la date de Brest Océans. Avec ce report, on entre dans un nouveau cycle : une Route du Rhum en 2022 et un Vendée Globe en 2024. Il resterait donc 2021 et 2023 pour lancer le tour du monde en solitaire des Ultimes.

Et dans deux ans, l'intégralité de la flotte sera-t-elle remise et reconstruite pour prendre le départ ? D'autant que comme l'explique Emmanuel Bachellerie, ce tour du monde concerne toute la flotte : "Des épreuves comme Brest Océans concernent la globalité de la flotte — excepté Francis Joyon qui a choisi d'autres horizons. Rappelons que les Ultimes ont été conçus à l'aune et prioritairement d'un tour du monde en solitaire. C'était l'objectif initial. On ne fera donc pas partir un nombre restreint de bateaux si les autres doivent rester à terre."

À commencer d'ailleurs par Banque Populaire – qui s'il reste dans la cour des Ultimes ; la décision devrait être rendue publique courant janvier — devra construire un nouveau bateau.

"La nouvelle date de Brest Océans sera encore une fois décidée de manière collégiale avec les armateurs, la classe Ultime, les skippers, les collectivités et l'organisation, au regard du rétroplanning des constructions et des postures de chacun" conclut le délégué général de la Classe Ultim' 32/23

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
ULTIME
A lire aussi sur Bateaux.com