Les records de vitesse à la voile les plus spectaculaires

François Gabart, détenteur du Trophée Saint-Exupéry © Yvan Zedda / ALeA / Macif

Les performances à la voile ne cessent de s'améliorer depuis un siècle. Les dernières décennies ont vu les records littéralement exploser grâce aux avancées technologiques et à l'audace des marins. Faisons ensemble un état des lieux des records de vitesse actuels.

Record de distance à la voile en 24 heures (En savoir plus)

En équipage en multicoque

Le 1e août 2009, en plein Record de la traversée de l'Atlantique nord d'ouest en est (pulvérisé en 3 j 15 h et 25 min) Pascal Bidégorry est ses 11 hommes d'équipage alignaient 908,2 milles en 24 heures à la vitesse moyenne de 37,84 nœuds sur le trimaran Banque populaire V connu aujourd'hui sous le nom de Spindrift 2.

En équipage en monocoque

En juillet 2015, le maxi monocoque Comanche, appartenant au milliardaire américain Jim Clark et skippé par Ken Read a battu le record de la plus grande distance parcourue en 24 heures. Il a couvert 618 milles à la vitesse moyenne de 25,75 nœuds, alors qu'il participait à la Transatlantic Race entre Newport (Rhode Island) et le cap Lizard (sud-ouest de l’Angleterre) avec un équipage de 22 personnes.

Il détient aussi le Record de la traversée de l'Atlantique nord en équipage.

Comanche © VPLP/Verdier

En solitaire en multicoque

Entre le 13 et le 14 novembre 2017, François Gabart réalisait la meilleure distance jamais réalisée en 24 heures en solitaire sur le trimaran Macif : 850,68 milles à la vitesse moyenne de 35,45 nœuds. Il se trouvait alors dans l'Atlantique Sud, lors de sa tentative de record du tour du monde en solitaire.

En solitaire en monocoque

C'est Alex Thomson qui détient le record de distance à la voile en 24 heures sur son monocoque Hugo Boss, alors qu'il est en plein Vendée Globe. A la poursuite d'Armel le Cléac'h, il a couvert presque 1000 kilomètres, soit 536,81 milles nautiques avec une moyenne affolante de 22,36 nœuds !

Record du tour du monde à la voile en solitaire

Désormais baptisé Trophée Saint-Exupéry, le tour du monde à la voile en solitaire appartient à François Gabart. Sur son trimaran Macif, il bouclait un tour du monde en 42 jours 16 heures 40 minutes et 35 secondes.

Parti le 4 novembre 2017, il coupait la ligne d'arrivée de son tour du monde en solitaire, située entre le Cap Lizard et Ouessant le dimanche 17 décembre à 2 h 45.

Record du tour du monde à la voile en équipage

Le très convoité Trophée Jules Verne est entre les mains de Francis Joyon et de ses 5 équipiers. Le trimaran Idec Sport pulvérisait le record de Loïck Peyron de près de 5 jours avec une arrivée le jeudi 26 janvier 2017 à 8 h 49 min après 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes. Un tour du monde réalisé à la vitesse moyenne de 26,85 nœuds.

Record du tour du monde en monocoque en solitaire

Le tour du monde en monocoque en solitaire est une course bien connue du grand public appelée le Vendée Globe. Et depuis janvier 2017, c'est Armel le Cléac'h sur son IMOCA Banque populaire VIII qui le détient avec une circumnavigation bouclée en 74 j 3 h 35 min 46 s à la vitesse moyenne de 15,43 nœuds.

Record du tour du monde d'ouest en est en solitaire

Ce tour du monde contre vents et marées est l'un des records les plus difficiles de son temps. Et depuis 2004, c'est Jean-Luc Van Den Heede qui le détient sur son monocoque Adrien en 122 j 14 h 3 min 49 s.

Record de vitesse sur 500 m

À la voile

Vestas Sailrocket 2 est un voilier conçu par l'architecte naval britannique Malcolm Barnsley. Barré par l'Australien Paul Larsen, il détient depuis le 24 novembre 2012 le record du monde de vitesse d'un bateau à voile avec une vitesse sur 500 m, de 65,45 nœuds (121,06 km/h) et une pointe à 68,01 nœuds sur une seconde. Ce défi a été réalisé à Walvis Bay, en Namibie.

Il détient aussi le record de vitesse sur 1 mille nautique (1852 m) avec une vitesse de 59,37 nœuds (109,94 km/h).

En kitesurf

Le 13 novembre 2017, le français Alexandre Caizergues, enregistre la vitesse démente de 57,97 nœuds (107,36 km/h) à Salin de Giraud, commune d'Arles dans les Bouches-du-Rhône.

En windsurf

Le 2 novembre 2015, Antoine Albeau — le véliplanchiste français aux 25 titres de champion du monde — atteignait la vitesse de 53,27 nœuds (98,89 km/h) sur le spot de Lüderitz, en Namibie. En vitesse instantanée, il atteint jusqu'à 54,14 nœuds (soit 100,26 km/h), ce qui fait de lui le premier véliplanchiste à dépasser les 100 km/h.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...