Web série / Poussé par le Vent : Le bonheur de retrouver la mer en Guadeloupe


Après un chantier de 15 jours en Guadeloupe, c'est par la mer que l'équipage de Poussé par le Vent va continuer de découvrir l'île antillaise. Des navigations compliquées pour Sarah, qui souffre des nausées du premier trimestre de grossesse, mais qui permettent de découvrir de nouveaux spots de planche, de kite et de surf.

Après un chantier d'une quinzaine de jours à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) pour le carénage de Maloya, il est désormais temps pour Sarah, Aurélien et Nael de reprendre la mer et de découvrir l'île antillaise par la mer. 

Dans un premier temps, c'est le mouillage de Sainte-Anne que les équipiers de Maloya vont rejoindre. Une navigation au près, par 20 nœuds avec 2 m de houle qui aura raison de l'estomac de Sarah, enceinte de son deuxième enfant. Si à terre les nausées sont présentes, en mer, elles sont décuplées. Même sur des petites navigations...

Pour ce premier spot, c'est donc le mouillage rouleur de Sainte-Anne qui accueille nos marins. Après une nuit compliquée, à se faire "brasser", c'est finalement un mouillage plus calme, à quelques mètres des vagues qu'ont choisi Sarah et Aurélien. De quoi s'amuser en surf et kitesurf.

Place ensuite au lagon de Saint-François, beaucoup plus calme et paisible, et le retour des "bonnes habitudes", dixit Sarah : planche, et kite ! 

Le lagon est aussi un lieu idyllique pour passer Noël. Alors qu'en 2017, la petite famille entamait sa traversée de l'Atlantique, en 2018, c'est au mouillage en Guadeloupe que Nael a la chance d'ouvrir ses cadeaux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Poussé par le Vent

Poussé par le vent : Atelier mécanique à bord de Maloya

Poussé par le Vent : pêche miraculeuse à Antigua