Un futur canot de pêche en chantier à Douarnenez

L’association Treizour de Douarnenez lance la construction d’un canot ouvert de 7 mètres, avec un gréement de chaloupe et un arrière à tableau. Ses voiles au tiers sont complétées d’avirons, à l’exclusion de toute autre propulsion auxiliaire. Le chantier est lancé pour une mise à l’eau prévue à l’été 2021. 

Il s’appelle pour l’instant D21, avant de trouver son nom définitif. Cela aurait pu être son immatriculation s’il avait été fabriqué en 1895 à Douarnenez. Si ce canot breton reprend les plans des canots de cette époque, il ne sortira du chantier qu’à l’été 2021. Il est le fruit d’une volonté de l’association Treizour qui cherche une nouvelle embarcation pour partager le plaisir de naviguer sur des bateaux de travail en bois.

Faire revivre le patrimoine maritime

Depuis sa création (il y a plus de 40 ans), cette association de Douarnenez porte le regain pour les bateaux en bois. Celle-ci a fait construire la première réplique d’une chaloupe sardinière, la Telenn Mor. Ce voilier de 10 m était mené à la pêche par 6 à 8 solides marins. C’est une unité très physique quand il y’a du vent, mais aussi par temps calme et qu’il faut ramener au port les 6 tonnes du voilier à la rame.

D21 Treizour

Un voilier plus ”léger”

Pour offrir une voile plus facile, plus accessible aux familles et aux plus jeunes, mais aussi devant le succès des sorties en mer ”traditionnelles” (plus de 300 sorties par an pour Telenn Mor !), l’association a décidé la construction d’un canot plus petit et plus maniable.

Le D21 fera 7 x 2,50 m. Même s’il n’existe pas de plan de ces canots pourtant très présents sur les côtes Atlantique à la fin du 19e siècle, l’association s’appuie sur de nombreux documents photographiques et aussi sur une étude réalisée par la revue Ar Vag. L’architecte naval, François Vivier s’occupe de dessiner les plans.

Un chantier collaboratif

La volonté de l’association n’est pas de fabriquer un bateau, mais de SE fabriquer un bateau. En effet, le chantier sera réalisé par les membres de l’association. Aidés par des charpentiers aguerris, les ”apprentis” seront guidés en binôme. L’association compte environ 1,5 an de chantier avant la mise à l’eau prévue à l’été 2021.

D21 Treizour

Plans et gabarits à disposition

En plus, ce D21 devra servir de base pour lancer des chantiers similaires dans d’autres lieux. En effet, l’architecte est déjà d’accord pour céder ses droits. Ainsi les plans, et même l’outillage (tracés gabarits) seront disponibles gratuitement pour qui veut se lancer dans cette aventure. L’association imagine déjà des rencontres entre les différents canots jumeaux.

Budget global à trouver

Pour construire le D21, Treizour a budgétisé 43350 € (un budget étroit et précis réalisé avec l’aide des Ateliers de l’Enfer). Il s’agit juste du budget fourniture, la main d’œuvre étant bénévole. Pour trouver le financement, une campagne participative a été lancée.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...