Ice Kite, le superyacht tracté par une aile de kite

Ice Kite est un superyacht de 64 m de long qui utilisera en complément d'une motorisation diesel, une aile de kite pour naviguer de manière plus rationalisée.

Un bateau inspiré par Mère Nature

Ice Kite est un superyacht de 64 m de long conçu par le cabinet Red Yacht Design en collaboration avec le cabinet d'architecture naval Dykstra Naval Architects, pour le compte d'un entrepreneur allemand.

Ce dernier souhaitait un bateau qui fasse la part belle au verre, c'est ainsi qu'une immense verrière — comme un grand pare-brise — courra du pont principal jusqu'au flybridge, offrant une vue à 180 ° depuis le salon, situé à l'avant du bateau. Autre caractéristique, l'immensité des espaces de vie extérieurs — 425 m2 — considérables par rapport à un bateau de même taille.

"Le propriétaire souhaitait un bateau dont le design est inspiré par Mère nature, un yacht qui donne l'impression d'appartenir au milieu marin, se mêlant aux animaux marins", explique le designer.

Un immense espace extérieur

Le pont principal est quasiment ouvert sur l'extérieur. À commencer par l'immense hélisurface de la plage avant et continuant avec le grand beach club à l'arrière, offrant piscine à cascade et bar, ainsi que plusieurs niveaux de plateforme de bain.

Sur l'avant – lui aussi ouvert sur les côtés et protégé par la structure de flybridge — la salle à manger peut accueillir 12 personnes. Le grand flybridge, protégé par un roof offre encore une nouvelle fois plusieurs espaces de vie : immense bain de soleil sur l'arrière avec jacuzzi, salle à manger, bar et barbecue sur l'avant.

Un intérieur intime

À l'intérieur, le salon installé sur l'avant et bien protégé par cette immense superstructure de verre a été baptisé "Salon Kite". Car il permettra de profiter de la vue de l'aile — moyen de propulsion choisi par le propriétaire — tirant le bateau.

Sous le pont, on trouvera quatre cabines invités pouvant accueillir jusqu'à 10 personnes, ainsi qu'une incroyable zone de spa, situé au cœur de ce pont, et connecté directement à la cabine propriétaire, mais ouverte également aux invités par un autre accès. Le propriétaire pourra ainsi décider d'en profiter seul ou avec ses invités.

La généreuse cabine propriétaire transversale possèdera un accès séparé depuis le pont principal, avec salles de bain séparées et deux coins dressings, ainsi qu'un bureau et un salon.

Enfin, l'équipage disposera d'un accès séparé depuis le pont principal pour accéder à ses quartiers sans déranger l'intimité du propriétaire.

Une propulsion "verte"

Pour la propulsion, ce dernier a choisi d'utiliser au maximum les technologies vertes, en couplant les moteurs diesel par une aile de kite. La coque en aluminium et carbone a également été développée à la manière de celle d'un voilier, avec des entrées d'eau fines et une faible surface de coque mouillée. Enfin, une dérive permettra d'optimiser le système de propulsion kite, notamment au près.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Christophe Verna - 1 mois
Bonjour, À propos de traction vélique, une nouvelle voile auto portée possède de multiples avantages au regard des autres matériels de cette catégorie : Un premier brevet protège un système qui permet à la voile de s’élever par elle-même: 1°/_ elle ne peut pas tomber à l’eau. 2°/_ limitée en élévation, elle tracte le bateau vers l’avant et non vers le haut, exploitant ainsi la force éolienne au maximum. 3°/_ s’élevant par elle-même, elle n’a besoin d’aucun appareillage (notamment d’un mât d’élévation très coûteux) pour sa mise en œuvre et sa récupération. Le second brevet protège un système qui permet à la voile auto portée de conserver son horizontalité par 4 procédés : Stabilisée à l’horizontale, elle peut être gouvernée depuis le bateau tracté en jouant sur les câbles de traction. Les deux brevets qui la composent se complètent et se croisent à volonté en empruntant un ou plusieurs éléments du premier ou deuxième dépôt afin de constituer une voile répondant parfaitement à des critères d’efficacité auxquels aucune autre voile volante de traction classique ne peut prétendre.

Verna voile libre auto portée

Ce site présente une innovation consistant en une voile libre auto portée

inventions.a.verna.free.fr
thomas g - 1 mois
J'adore l'idée d'un superyacht qui utilise une aile de traction quand l'occasion se présente... et qui possède une zone d'atterrissage d'hélicoptère ! Peut-on aller plus loin dans le greenwahsing absurde ?
Benjamin dehant - 1 mois
La techno ressemble à celle pour le bateau de raceforwater.org , le Kit, super ! :)
Christophe Verna - 1 mois
La voile utilisée sur le SuperYacht est celle de la Skysail qui a fait un demi tour du monde en 2008, c'est un cerf-volant qui nécessite un mât d'élévation et de récupération. Cordialement, C.Verna
Ajouter un commentaire...