Fibonacci, un concept de catamaran électrique futuriste

Découvrez Fibonacci, le nouveau concept de catamaran électrique du studio italien Icona.

L'agence de design italien Icona aime concevoir des concepts-cars, et notamment des voitures électriques et autonomes. Son dernier projet concerne toujours les transports, mais cette fois-ci, du milieu maritime.

Fibonacci est un catamaran électrique de 16,7 m de long qui doit son nom à la suite de Fibonnaci, développée par le mathématicien du même nom au 12e siècle. Cette dernière est une suite de nombres entiers, dans laquelle chaque terme est la somme des deux termes qui le précèdent, exceptés les deux premiers.

Ce concept futuriste s'inspire de la construction d'un piano à queue, avec un roof qui se soulève à la manière du couvercle de l'instrument de musique, sur sa béquille. Pour la partie architecture et technique, le studio s'est rapproché d'Hydrotec, une société italienne d'architectes navals et de Terra Modean Mechatronic, une start-up spécialisée dans la propulsion électrique marine.

Son roof est recouvert de panneaux solaires qui alimentent des batteries de 340 kW, qui couplés à deux moteurs électriques de 270 CH permettraient de naviguer jusqu'à 12 heures et de rester au mouillage la même durée. À 10 nœuds, il serait possible de parcourir jusqu'à 150 milles, avec une vitesse limitée à 15 nœuds au maximum. La batterie est également prévue pour se recharger entièrement en 20 minutes et pourra être complétée d'une pile à combustible à hydrogène pour plus de puissance.

Si Fibonnaci offre autant d'autonomie, son design répond plutôt à un programme de navigation à la journée. À commencer par son grand cockpit ouvert dans lequel deux magistraux escaliers mènent au pont supérieur. À l'intérieur, l'aménagement sera custom et pourra accueillir jusqu'à 3 cabines et une salle de bain.

Alors le Fibonacci verra-t-il un jour le jour, à l'image de l'hyerpcar Vulcano, dévoilée lors du salon de l'automobile à Shanghai en 2013 ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...