Incroyable odyssée de Pory, le bateau pirate qui navigue tout seul dans les Caraïbes !

Après avoir dérapé de son mouillage en Guadeloupe, le voilier Pory a été retrouvé au large de la Floride , après une dérive sans équipage de près de 4 mois à travers les Antilles.

De la Bretagne aux Antilles

Pory est une construction amateur sur plans d'un Chatam 33. Mesurant 10m pour un déplacement de 6 tonnes, sa robuste coque en acier est conçue pour un programme de croisière hauturière. Construit en Dordogne par Yves Lavisse , il a été acheté par ses propriétaires actuels, Marie et Grigory en janvier 2014.

Pory au mouillage
Pory au mouillage

Marie et Grig ont pour seule expérience quelques croisières en méditerranée, mais l'achat de Pory, qui va devenir leur maison, va leur permettre de concrétiser un projet de voyage à travers l'Atlantique. Après une prise en main à Audierne, Pory est convoyé jusqu'au Canal du Midi afin de peaufiner sa préparation.

Marie et Grig
Marie et Grig

Une fois Pory fin prêt, ils rejoignent la méditerranée, passent Gibraltar, puis transatent sans encombre en profitant de nombreuses escales. Marie et Grig s'adaptent très bien à leur nouveau cadre de vie antillais. Les rencontres sont nombreuses. Ils s'impliquent notamment auprès de plusieurs associations humanitaires afin de venir en aide aux populations durement touchées par l'ouragan Maria.

Pory en navigaton
Pory en navigaton

Pory disparait de son mouillage

Le 5 mai 2018, Pory est au mouillage à Basse Terre. Exceptionnellement, Marie et Grig se sont rendus à terre pour une durée de 24h, en laissant leur voilier seul. Le vent monte, et malgré ses 100 m de chaines et ses deux ancres de 20 kg chacune, Pory dérape et part seul vers le large.

Cruelle sensation de ne plus retrouver son voilier à la place où il est censé être. Mais ils ne sont pas les seuls à subir cette déconvenue. Trois voiliers ont disparu de ce mouillage pendant la même nuit. Le 1er est aperçu avec ses voleurs à St Lucie, et le 2e est repéré à la dérive au large de Curaçao.

Wanted !
Wanted !

Marie devant aller travailler pour regarnir la caisse de bord, Grig se retrouve seul pour gérer cette situation déroutante. Pory est leur maison et toute leur vie est partie à la dérive.

Les recherches débutent, mais Grig et le CROSS ne sont pas d'accord sur l'estimation de la dérive de Pory. De coûteuses recherches aériennes financées par le couple sont effectuées, mais n'aboutissent à rien. Un appel à l'aide est envoyé à la communauté des navigateurs via les réseaux sociaux.

Le temps passe. Marie et Grig commencent à perdre espoir de retrouver leur compagnon de voyage.

Pory à l'abandon au large.
Pory à l'abandon au large.

Pory is back !

Pory repéré par un cargo
Pory repéré par un cargo

Le 15 août, un tanker repère Pory au sud-ouest de Cuba, et parvient à se mettre à couple. L'équipage constatant que le voilier est vide, et ne disposant pas des moyens de grutage, Pory est laissé à la dérive par 19°57'N 84°38'W.

Port vu du pont du cargo.
Port vu du pont du cargo.
A couple du cargo, Pory sera ensuite laissé à la dérive.
A couple du cargo, Pory sera ensuite laissé à la dérive.

Le 5 septembre , soit 4 mois jour pour jour après la fuite de Pory depuis son mouillage guadeloupéen, Marie et Grigory reçoivent un message  en provenance du sud de la Floride : « We just finished securing it to a mooring. All is well. Key West Harbor services. »

Le pont de Pory.
Le pont de Pory.

Incroyable ! Le voilier a été repéré à 11 milles au sud de Key West, en Floride, et a été récupéré par un remorquer affrété par Marie et Grig. Excepté le gréement qui a disparu, Pory est plutôt en bon état pour un voilier qui a navigué tout seul sur  environ 1500 milles. C'est la mise à couple avec le tanker a entrainé la chute du mât et les haubans ont été cisaillés afin de permettre le remorquage.

Pory au mouillage en Floride.
Pory au mouillage en Floride.

Hormis cela, Pory est quasiment complet. La remise en route du GPS révèlera qu'il a été éteint peu de temps après que Pory ait quitté son mouillage guadeloupéen. La thèse d'un acte mal intentionné est renforcée quand Grig constate que le kayak rigide pourtant solidement amarré a disparu, alors que du matériel simplement posé dans le cockpit est toujours  présent.

Un voilier seul à la dérive.
Un voilier seul à la dérive.

Un long convoyage sans gréement

Aucun chantier naval américain n'étant prêt à accueillir Pory, Marie et Grig décident de partir au Guatemala, qui dispose de nombreuses marinas très bien équipées. Le convoyage de 600 milles se fera au moteur, et malgré une rupture de culasse entre Cuba et le Mexique, Pory arrive enfin à la marina Nanajuana, où il pourra se remettre de son escapade solitaire.

En chantier au Guatemala.
En chantier au Guatemala.

Personne ne pourra jamais vraiment savoir ce qu'il s'est passé durant ces quatre mois de dérive. Pory, dont l'emblème est un slip de pirate avec deux os, gardera ses petits secrets…

Pory pirate ?
Pory pirate ?
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Chatam 330, la fiche technique

ArchitecteCaroff - Duflos
Longueur de coque10.76
Voir la fiche technique complète du Chatam 330