La SNSM frappée par le vandalisme

Depuis le début de l'année, la SNSM subit une recrudescence d'actes de vandalisme et de cambriolages. Tous les bassins de navigations sont touchés. Les capacités opérationnelles de plusieurs stations sont mises à mal, et ce en pleine saison !

Le centre de formation de Calais cambriolé

Les sauveteurs de la SNSM
Les sauveteurs de la SNSM

Entre mars et avril, le centre de formation situé dans le Pas-de-Calais a subi trois cambriolages. Pas moins de 50 000 € de matériel, dont cinq zodiacs souples, ont été dérobés. Une équipe de voleurs a été appréhendée, une partie du matériel a été retrouvé en Angleterre, ou sur le bon coin…

Du matériel volé sur le canot de Martigues

Dans la nuit du 5 au 6 juillet, le semi-rigide de la station de Martigues a été dépouillé de son électronique embarquée. Radar, GPS et caméras thermiques ont été dérobées, interdisant toute opération de secours à ce bateau livré récemment. La zone couverte par la station de Martigues est pourtant très vaste, regroupant à la fois l'étang de Berre (très fréquenté par les kitesurfeurs) ainsi qu'une partie de la rade Fos.

Le tableau de bord dépouillé de ses instruments
Le tableau de bord dépouillé de ses instruments

Le semi-rigide de Molène vandalisé

Le semi-rigide de l'île de Molène aux boudins lacérés
Le semi-rigide de l'île de Molène aux boudins lacérés

Le dernier en date est sans aucun doute le plus révoltant, car purement gratuit. Le 7 juillet, le semi rigide posté sur l'île de Molène a été vandalisé dans le port. Les boudins ont été lacérés à coup de cutter, entrainant une immobilisation de plusieurs jours. Ce semi-rigide est pourtant très utile sur Molène, car c'est le seul bateau de la station permettant de s'approcher au plus près des rochers. En pleine période estivale, les promeneurs sont nombreux et les chutes dans les rochers ne sont pas rares.

Lacérations sur les flotteurs
Lacérations sur les flotteurs

Une association financée en majorité par des dons privés

Hélas, les pompiers terrestres subissent depuis longtemps ce type d'attaque. La bêtise humaine n'a plus de frontières et envahit nos plans d'eau. Du fait que beaucoup de français vont rester dans l'Hexagone durant l'été, la saison s'annonce particulièrement chargée.

Encore sous le choc du drame des Sables d'Olonne de juin 2019, où trois sauveteurs avaient perdu la vie pendant une intervention, les 8 500 bénévoles vont être régulièrement sollicités tout au long de l'été. La vigilance collective est de mise et la solidarité envers nos anges gardiens ne doit pas faiblir.

Rappelons que la SNSM n'est pas un service de l'état. C'est une association qui repose sur le dévouement et la disponibilité des sauveteurs bénévoles et en grande majorité sur la générosité de donateurs privés.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Christian Van muylem - 3 semaines
Ecoeurant! Criminel!
Gilles Olivier - 3 semaines
Le bagne de Cayenne devrait entrer de nouveau en fonction pour ces individus ou, plus sérieusement, faire en sorte que des sanctions exemplaires et dissuasives soient instituees. La bêtise humaine n'a aucune limite.
Philippe Aubriet - 3 semaines
révoltant ! Grrrr.
Eric dautheville - 3 semaines
La bêtise insondable de mes contemporains est effarante. Même Molène !
Jean Claude ROCHE - 2 semaines
Retrait de la carte d' identité nationale française, et mise en place d' une carte d' identité judiciaire nationale durant la peine, en plus du bracelet électronique.
Ajouter un commentaire...