Barcelona World Race - Neutrogena s'arrête et Cheminées Poujoulat s'envole


Neutrogena a rencontré un problème sur le démarreur de son moteur et s'impose une escale technique à proximité de la Nouvelle-Zélande avant la grande traversée du Pacifique. Une situation qui laisse le leader de la flotte, Cheminée Poujoulat, sans concurrence directe.

Neutrogena va devoir s'abstenir de talonner Cheminées Poujoulat, une panne de moteur le contraint à s'arrêter. C'est le démarreur du moteur qui ne fonctionne plus et qui contraint l'équipe à rejoindre une île du Sud de la Nouvelle-Zélande. L’équipe technique les attend là-bas pour réparer. Sans concurrents directs, c'est donc en leader esseulé et en vainqueurs potentiels que Jean Le Cam et Bernard Stamm commencent leur retour vers Barcelone.

Un arrêt technique obligatoire pour Neutrogena

Cet arrêt technique s'est directement imposé aux skippers de Neutrogena, Guillermo Altadill et José Munoz, puisque la Nouvelle-Zélande est la dernière terre d'accueil avant la traversée des 5500 milles de "désert liquide". Disposant pourtant d'hydrogénérateurs, il n'était pas pensable d'entamer la traversée du Pacifique sans pouvoir recharger les batteries des équipements électroniques et du désalinisateur.

Dans leur malheur, c'est au moment où l'équipage espagnol a rencontré des problèmes que l'équipage franco-suisse passait la borne des 11 720 milles, ce 10 février, milieu de route théorique du tour du monde. Les skippers de Cheminées Poujoulat ont tenu à saluer la sagesse de leur plus coriace concurrent "Les conditions que nous avons actuellement sont très dures et il est difficile de continuer sa route avec des problèmes graves comme ceux rencontrés par Guillermo et José. L'océan Pacifique est immense. Il est nécessaire d'avoir un minimum vital pour naviguer en sécurité. Sans énergie, ce n'est pas le cas. Nous sommes vraiment désolés pour eux, mais la route est longue et quand on connait la combativité de l'équipage de Neutrogena, nul doute qu'ils vont revenir en course à fond, une fois leur problème réglé. "

Le dénouement déjà connu ?

Avec le retrait momentané de la course de leur principal concurrent, Cheminées Poujoulat se retrouve donc seul meneur de la flotte. Positionnés à l'avant d'un front où les conditions sont favorables à la glisse, ils avancent rapidement. Ils ont d'ailleurs battu leur propre record de vitesse, hier, avec 482,5 milles parcourus à plus de 20 nœuds en moyenne. En deuxième position, GAES Centros Auditivos est à 1549 milles du leader, une distance qui va être difficile à rattraper… À moins d'une casse, le destin de Jean Le Cam et Bernard Stamm s'avère tout tracé…

Photo Bernard Stamm & Jean Le Cam / Barcelona World Race...
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...