Chantier Archambault de nouveau mis en redressement judiciaire

Hier est tombée l'annonce de mise en redressement judiciaire du chantier Archambault. Redressement assorti d'une période d'observation de 6 mois. L'histoire se répète serait-on tenté de dire…

En avril dernier, Thomas Duhen reprend les rênes du chantier Archambault, déjà en redressement à l'époque. Cet expatrié, bon connaisseur des marchés américains et brésiliens pour lesquels il a développé une activité d'import-export multimarque dans le nautisme, a repris alors une activité fragile. À cette époque (avril 2014), le chantier a quelques commandes et toujours 11 salariés dont les deux frères Archambault, fils du créateur de ce chantier il y a plus de 50 ans.

Mais les bons résultats du tout nouveau A13 Teasing Machine barré par Eric de Turkheim's à la Commodores Cup n'ont semble-t-il pas suffit pour redresser la barre du chantier.

À moins que la conception et mise en production de ce modèle, voilier amiral de la gamme lancé par Gilles Caminade propriétaire précédent, aient été des investissements trop lourds ?

Joint au téléphone le personnel d'Archambault ne peut que confirmer ce redressement et affirme qu'ils ont toujours des contacts quotidiens par mail avec son actionnaire Thomas Duhan actuellement à l'étranger. Nous avons tenté de le contacter par ce canal sans réponse à ce jour.

Plus d'articles sur les chaînes :

Vienne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise