Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Du sang neuf chez les Bi-Loup

45 ans après la mise à l'eau de son premier bateau, le chantier Wrighton revient sur le devant de la scène et présente son nouveau bateau, le 109.

Le

Une nouvelle équipe pour un nouveau bateau

Racheté en 2014, par deux passionnés et propriétaires du célèbre bi-quille au vitrage panoramique, Thierry Bocquet et Patrick Fallot, le chantier prépare son retour. Refonte de la gamme, du site Internet, nouveaux associés, nouveau chantier ou encore nouvel architecte, tout a été repensé.

Désormais, les deux hommes sont associés à François Lebailly, menuisier de renom et père de Vincent Lebailly, architecte des Bi-Loup. "Après le Grand Pavois 2014, on s'est posé un peu tous ensemble pour prendre le temps de réfléchir, de refaire le site, de revoir notre politique de communication. On souhaitait aussi s'entourer de passionnés pour concevoir les Bi-Loup. On s'est donc associé avec Shoreteam, qui est un super chantier, mais aussi avec François Lebailly, le père de l'architecte, et menuisier assez réputé" explique Julie, en charge de la communication du chantier.

Suite au dépôt de bilan en 2013, les Bi-Loup n'avaient plus de chantier physique. Seuls les moules avaient été rachetés au cours d'une vente aux enchères. Vincent Lebailly a donc décidé de rapatrier la construction des bi-quilles près de ses bureaux, à Caen.

Désormais, les moules de coque et de pont du nouveau modèle, le 109, se préparent dans le chantier Shoreteam Yard, en Normandie. Le reste des coques a également trouve domicile à Caen. "Les 3 coques des anciens Bi-Loup, rachetées par Thierry lors de ventes aux enchères, sont désormais au chantier, depuis la semaine dernière." 

En Normandie, les Bi-Loup n'ont pas seulement trouvé un chantier physique, mais aussi un nouvel associé. Le chantier Shoreteam a décidé de rejoindre les repreneurs de la marque, et compte désormais parmi les associés de la marque.

Une gamme simplifiée

La gamme actuelle des Bi-Loup se compose de 3 modèles, le Bi-Loup 78, le Bi-Loup 90 et le Bi-Loup 109. "Les noms des voiliers ont changé pour revenir à ceux de l'époque du chantier Wrighton, à l'origine. Quant au 109, c'est un jeu de mots pour rappeler la reprise du chantier ("Sang neuf" NDLR)" détaille Julie.

Le Bi-Loup 78 est l'ancien Bi-Loup 265, mais aussi la plus petite unité de la gamme. Ce bi-quille de 7,80 m au gabarit transportable accueille 6 personnes à bord et se compose de 2 cabines, d'un cabinet de toilette, d'une cuisine et d'un carré.

Le Bi-Loup 90 est l'ancien Bi-Loup 30. Supérieur en taille au 78, il a une longueur de 8,98 m et reste dédié à la navigation familiale. Il est plus confortable grâce à des volumes plus généreux.

Le Bi-Loup 109 est le nouveau voilier de Bi-Loup. Navire amiral, il est aussi le plus gros et sera présenté au Nautic de Paris, en décembre prochain.

Un nouveau modèle modernisé

Le 109 est la grande nouveauté du chantier Wrighton. Déjà dessiné il y a quelques années par Vincent Lebailly pour le chantier Wrighton, ce nouveau modèle devait s'appeler le 36BF, dont la maquette a été présentée au Grand Pavois 2014.

C'est d'ailleurs un problème de moule de pont de ce bateau qui a été la cause du dépôt de bilan du chantier. Maintenant que Vincent Lebailly est le principal maître d'œuvre du projet, il a pu travailler plus librement et repartir d'une page blanche pour créer le 109, avec une nouvelle coque plus large et un nouveau design de pont tout en restant dans l'esprit Bi-Loup. "Vincent Lebailly voulait que ce soit un bateau dans lequel on puisse vivre à l'intérieur. Il l'a construit à son image, mais en gardant les caractéristiques des Bi-Loup. On verra sans doute les touches de modernité dans les lignes, mais les caractéristiques qui ont forgées l'image des Bi-Loup sont bien là." Ainsi, on retrouvera, comme sur tous les modèles de la marque, les quilles consolidées dans la coque, le roof panoramique et un vrai espace de vie intérieur comme extérieur.

Comme tous les Bi-Loup, le 109 devait être un bateau robuste et solide. C'est pour cette raison que la coque est construite en monolithique au contact. Pour apporter un peu de modernité au bateau, le pont est réalisé en injection. Ce bateau familial avec un intérieur spacieux est actuellement en construction au chantier Shoreteam Yard et sera présenté au Nautic de Paris.

Côté menuiserie, c'est François Lebailly qui va s'en charger pour proposer un bateau aux finitions impeccables. "Nous avons eu quelques remarques concernant la finition intérieure des Bi-Loup qui n'était pas aboutie. Or Vincent Lebailly s'attache à ce que les Bi-Loup soient des bateaux de qualité, tout en restant accessibles en prix."

Le Bi-Loup 109, d'une longueur de 10, 70 m possède un grand cockpit arrière avec table à carte et banquettes de chaque côté, ainsi que de nombreux rangements. À l'intérieur, le carré est lumineux, grâce au vitrage panoramique. Debout, on a une vision dégagée vers l'avant grâce aux grand baies vitrées tout autour du carré. On trouve un coin-cuisine à l'arrière et un coin salon avec banquette en U à l'avant, à bâbord.

De l'autre côté, une grande banquette remplit l'espace. On trouve une grande cabine à la proue et une à deux cabines à la poupe. Le carré n'a volontairement pas été remonté pour ne pas diminuer la hauteur sous barrot. Au plus haut, il y a une hauteur de 1,95m et au plus bas, 1,92m, taille du premier propriétaire.

La descente est décentrée sur tribord et les bouts sont ramenés d'un même côté, sur tribord également. On voit un emplacement sur le roof, le brise-lame, pour la capote. Sur les photos, il est présenté dans une version voile franche mais deux autres options de barre sont disponibles. On peut avoir une barre à roue à l'extérieur du cockpit ou alors contre la cloison, derrière la table à carte extérieure, qui reste à poste en navigation.

Comme sur tous les Bi-Loup, on trouve le radeau de sauvetage à l'arrière et l'échelle de bain qui, en position remontée, permet de ferme le cockpit pour naviguer en sécurité. En conclusion, le 109 est un peu plus racé, mais le roof reste imposant.

Actuellement, trois 109 sont d'ores et déjà commandés. Le premier, déjà en construction, sera exposé au Nautic de Paris en décembre prochain.

Une vraie bonne nouvelle

Bi-Loup, avant d'être une marque est aussi, et surtout, une grande communauté : propriétaires et passionnés, qui vivent aux travers du site et du blog. Sur les réseaux sociaux, le chantier Wrighton a reçu un vrai soutien et un bel engouement s'est créé quant à la sortie du nouveau modèle. "On reçoit des messages de soutien, les gens sont super contents et c'est vraiment agréable d'avoir de telles réactions. Ils commencent à découvrir le design du nouveau bateau et sont assez surpris, dans le bon sens du terme."

 

Bi-Loup 109, le résumé du bateau

ChantierChantier Wrighton
ArchitecteVincent Lebailly Yacht Design
Longueur hors-tout10.98 m
Longueur de coque10.72 m
Largeur3.80 m
Tirant d'eau1.40 m
Catégorie CEA
Déplacement lège6 500 kg
Surface de voilure au près75 m2
Nombre de moteurs maximum1
Carburant150 L
Voir la fiche technique complète et les photos du Bi-Loup 109
Reportage : Bi-Loup Whrigthon

Les Biloups ont signé leur retour au Grand Pavois - Interview

Bi-Loup - Visite de chantier pour découvrir le nouveau 109

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Bernard Ruf 18 Juin 2015
Un bateau exellent pour les côtes Bretonne !!!

Photos
Voir les 14 photos
Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO