Transformez votre voiture en sous-marin comme James Bond


James Bond vient de recevoir sa voiture des mains de Q quand il est pris en chasse sur les routes sinueuses sardes, bordant l'océan. Après avoir échappé à une moto, puis une voiture, l'agent 007 et sa passagère sont pris en chasse par un hélicoptère. Alors qu'ils se font tirer dessus, l'agent secret finit par projeter sa voiture dans l'eau, qui se transforme aussitôt en sous-marin.

L'histoire du film

L'Espion qui m'aimait est le 10e opus de James Bond, incarné par Roger Moore. Sorti en 1977, il met en scène 007 et la charmante espionne soviétique Anya, chargés de déjouer les plans du méchant Stromberg. Ce dernier est à l'initiative du vol de sous-marins nucléaires russes et américains.

La Lotus Esprit S1, véhicule amphibie

La Lotus Esprit S1 (ou série 1) est une voiture de sport construite par Lotus au Royaume-Uni entre les années 1976 et 1978. Elle a été lancée en octobre 1975 au Salon de l'auto à Paris et sa production a débuté en juin 1976, remplaçant l’Europe dans la gamme Lotus. Seulement 200 exemplaires furent construits.

La carrosserie en fibre de verre est montée sur un châssis acier, l'Esprit est propulsé par un moteur Lotus 907 de 4 cylindres, 16 soupapes de 160 chevaux, comme on avait déjà pu le voir dans la Jensen Healey.

Elle devient célèbre grâce à son apparition dans le James Bond L'Espion qui m'aimait en 1977, lors d'une grande scène de course poursuite le long des côtes de La Sardaigne. Mais c'est surtout le fait qu'elle soit submersible qui l'a fait entrer dans la légende. En effet, sa principale caractéristique est de se transformer en sous-marin.

Six semaines auront été nécessaires à l'équipe responsable des effets spéciaux, dirigée par Derek Meddings, en collaboration avec les ingénieurs de Lotus, pour transformer la voiture. C'est le designer italien Giorgetto Giugiaro  qui a imaginé cette voiture amphibie.

Au total, ce sont deux voitures qui ont été fournies par Lotus, en plus des 6 carrosseries supplémentaires, utilisées chacune pour un effet spécial. Pour une utilisation sous l'eau, une seule coque scellée a été utilisée. La société Perry Oceanographics y installa quatre moteurs électriques dotés d'ailettes de direction, devant les hélices. Les deux ailerons verticaux placés de chaque côté de l'arrière de la voiture étaient bloqués et n'étaient là que pour stabiliser l'ensemble.

Mais en réalité, la Lotus Esprit S1 n'était pas un vrai sous-marin puisque pour éviter les problèmes d'étanchéité et de pressurisation, la voiture était remplie d'eau et pilotée par deux hommes-grenouilles.

Les gadgets présents à bord de la Lotus Esprit S1

Comme tous les bolides de James Bond, la Lotus Esprit S1 était équipée des habituels raffinements de Q. Malgré que sa principale caractéristique fut de se transformer en sous-marin.

  • Périscope : Il permet à James Bond de voir ce qui ce passe au-dessus de l'eau.
  • Pulvérisateur de ciment : dissimulé derrière la plaque d'immatriculation, à l'arrière de la voiture, se trouvait quatre buses, dont deux vaporisaient le ciment pour aveugler les poursuivants. Pour créer l'illusion, ce sont des flocons d'avoine gris qui ont été utilisés.
  • Missile surface-air : sous l'eau, la voiture sous-marine était capable d'envoyer des missiles surface-air pour détruire un avion ennemi volant à la surface. On ne sait pas s'il était aussi possible de les utiliser sur terre.
  • Peinture noire : à la manière du jet de ciment, la Lotus Esprit S1 était capable de projeter des nappes de teinture noire, pour aveugler les poursuivants.
  • Mines : utilisable uniquement en mode sous-marin, des mines pouvaient être projetés depuis le dessous de la voiture.
  • Torpilles : la voiture était capable d'envoyer des petites torpilles fortement explosives depuis le tableau repliable, situé entre les phares avant de la voiture.

Les anecdotes liées à la Lotus Esprit S1

Bien que ce ne soit pas mentionné dans la version finale du film, la voiture est surnommée "Wet Nellie".

Le conducteur initialement désigné pour la scène de course-poursuite à bord de l'Esprit était incapable d'atteindre le niveau d'excitation voulu par la production. Rapidement frustrés par le manque de progrès, ils décidèrent de retourner la voiture. Mais, en l'absence du cascadeur, l'ingénieur Lotus, Roger Becker, qui avait accompagné l'ensemble des voitures et était familier des caractéristiques de maniabilité grimpa derrière le volant. Sa brève performance devant les caméras fut si impressionnante que le producteur Cubby Broccoli, lui aurait demandé de réitérer immédiatement l'exploit et de faire en sorte que les caméras tournent à ce moment. Becker fut ensuite embauché pour faire la quasi-totalité de la cascade pour la séquence de poursuite.

Enfin, en 1981, James Bond conduira une Lotus Esprit Turbo dans le film Rien que pour vos yeux.

Appartenant désormais à la fondation Ian Flemming, on peut la voir dans l'exposition Bond in Motion au London Film Museum. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Pierrejean Mulet - 24 Novembre 2015
les côtes de Sardaigne sont baignées par la Méditerranée !!!
Ajouter un commentaire...
Reportage : James Bond et les bateaux

Apprenez à faire voler un Glastron GT 150 comme James Bond

Optez pour une gondole aéroglisseur comme James Bond