Le Morphotel, un concept d'hôtel du futur pour se déplacer sur les océans

Morphotel © Gianluca Santosuosso

Le MORPHotel est un concept d'hôtel aquatique conçu par l'architecte et ingénieur Gianluca Santosuosso. Avec sa morphologie inspirée d'une colonne vertébrale, cet hôtel est capable de se déplacer tout autour de la planète, pour aller s'accrocher dans les ports des villes où il souhaite faire escale.

L'ingénieur et architecte Gianluca Santosuosso a développé un nouveau concept d'hôtel de luxe installé sur l'eau, capable de se déplacer. Les MORPHotels, grâce à leur structure linéaire développée autour de leur "colonne vertébrale", sont en mesure d'adapter leur forme en fonction des conditions météorologiques et de la morphologie du site.

Le MORPHotel est constamment en mouvement, à vitesse lente, suivant les courants marins à travers les océans. Ainsi, les touristes peuvent voyager à bord de leur hôtel sans avoir besoin de passer par un bateau de croisière. Chacun peut d'ailleurs embarquer à n'importe quel endroit du globe.

Entre chaque voyage, l'hôtel peut s'arrêter pour des périodes courtes ou longues dans les villes rencontrées. Ainsi, le MORPHotel pourra devenir une extension des villes visitées et sera utile aux habitants, qui pourront profiter des services proposés par l'hôtel : théâtre, centre commercial, jardin linéaire, restaurants ou encore centre de remise en forme. De la même manière, les touristes pourront aller explorer les villes rencontrées. Ainsi, la frontière entre "touriste" et "citoyen" va disparaitre, pour créer une nouvelle entité, le "tourizen."

Sa forme adaptable lui permet d'atteindre les villes portuaires, en s'adaptant à la morphologie du territoire, mais aussi de devenir lui-même un organisme aquatique indépendant. Grâce à ses proportions massives (la colonne vertébrale mesure 1 km de long), il peut devenir un port flottant lors de ses longues traversées en mer et ainsi devenir un refuge pour les bateaux.

Totalement autonome, il produit lui-même son énergie grâce à deux technologies écologiques différentes. Tout d'abord, des panneaux solaires sont répartis le long de la partie supérieure des panneaux de coque et de verre. Les deux extrémités de la colonne vertébrale produisent également de l'énergie par le mouvement des vagues. La production d'eau potable sera elle aussi, liée à la production d'énergie renouvelable. Une partie de l'énergie autoproduite sera utilisée d'une part pour filtrer et stocker l'eau de pluie recueillie, et d'autre part pour dessaler l'eau de mer.

Cette autonomie permettra aussi à l'hôtel de produire certains types d'aliments. Chaque partie de la colonne vertébrale centrale contiendra un petit potager. Cette partie fonctionnera comme une grande ferme flottante où il sera possible de faire pousser des légumes, d'élever des animaux et de stocker des denrées alimentaires.

Les tourizens entreront dans le MORPHotel par un "dock barycentre" reliera le port de la ville où il se trouvera à l'hôtel. Il servira ainsi d'hélisurface, de plateforme d'embarquement pour les véhicules ou d'embarcadère pour les bateaux visiteurs.

L'entrée se fera dans la vertèbre principale où se trouvent la réception ainsi que les services d'administration et de restauration. Les hôtes pourront alors rejoindre les différents espaces offerts par la structure, et situés le long de l'axe central (qui est un grand parc linéaire couvert, servant de lien entre les différents espaces).

Les deux extrémités de la structure abriteront les chambres d'hôtel conçues comme des capsules attachées à la colonne vertébrale. Différents niveaux de luxe et de confort seront proposés, depuis la chambre de verre situé au niveau de l'eau, jusqu'aux chambres de luxe fonctionnant comme des bateaux indépendants, capable de quitter la structure et de naviguer sur une autonomie limitée, pour une plus grande sécurité.

Une jetée secondaire réservée uniquement au personnel ne sera utilisée que pour prendre des provisions pour le voyage et pour les bateaux de ravitaillement, qui livreront et déchargeront les marchandises.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...