Ant-Arctic-Lab : un 60' Open en bois et pierre !

Ant-Arctic-Lab

Vincent Le Bailly et Norbert Sedlacek lancent un 60' Open en sandwich balsa et fibre volcanique, pour un défi entre les pôles. Un choix technique et philosophique.

Un programme de navigation exigeant

Norbert Sedlacek se lance dans un projet de navigation extrême : 34 000 milles en solitaire, sans escales, au départ des Sables d'Olonne en passant par le passage du Nord-Ouest, deux passages du Cap-Horn et tous les grands caps du Sud, avant le retour en Vendée. Equivalent à une fois et demi le Vendée Globe, avec une navigation dans les deux pôles, ce parcours correspond à la philosophie de navigation du skipper autrichien : des bateaux robustes qui peuvent affronter toutes le conditions.

Parcours

Une conception pour les pôles

L'architecte Vincent Le Bailly et son équipe ont du prendre en compte les risques importants d'impact avec des growlers dans le grand Nord. Pour cela, la conception ultra-légère des IMOCA actuels ne pouvait les satisfaire. Ils ont donc opté pour une construction composite en sandwich balsa – fibre volcanique.

Le choix des matériaux est guidé par la résistance à l'impact, le poinçonnement est très inférieur, tant pour le balsa par rapport aux mousses PVC que pour la fibre volcanique par rapport au carbone ou au verre.

La trame de structure a également été optimisée avec plus de compartiments étanches afin d'assurer la sécurité du skipper en cas d'envahissement.

Sandwich balsa - fibre volcanique

Une construction respectueuse de l'environnement et économique.

A l'image de nombreuses expéditions polaires, le projet du skipper autrichien tient à promouvoir le respect de l'environnement. La construction composite est réalisée à l'aide de matériaux adapté. Ame et tissus du sandwich sont bio-dégradables et renouvelables. La résine époxy utilisée est elle-même spécifique avec un besoin énergétique de mise en œuvre limité.

La fibre de roche volcanique est légèrement plus chère que le verre, mais bien moins que le carbone. De quoi réaliser un bateau avec un budget bien inférieur aux écuries IMOCA actuelles.

Une méthode déjà éprouvée

Afin de crédibiliser son projet de 60' Open, Norbert Sedlacek et son fils ont déjà réalisé un voilier de 4,90 avec le même procédé. Fipofix a traversé l'Atlantique dans les deux sens, sans incident et a été un argument majeur pour le financement du nouveau bateau.

L'équipe du skipper autrichien a lancé la construction du moule cette semaine aux Sables d'Olonne.

Fipofix
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Andrzej Kowalczyk - 04 Mai 2016
Bravo :)
Jean Claude ROCHE - 4 mois
J' irai voir la prépation finale des la mise à l' eau. Superbe.
Ajouter un commentaire...