Pont portugais, sur quel bateau à moteur le trouver ?

pont portugais sur le Rhéa 47 © Rhéa Marine

Recevant un communiqué de presse de la marque Montecarlo Yachts sur son nouveau MCY 80 (présenté en septembre 2016 à Cannes), nous avons découvert le terme de pont portugais. Cette expression ne parlant à personne au sein de la rédaction, nous avons décidé de mener notre enquête.

C'est en lisant le communiqué de presse de Montecarlo Yachts sur le nouveau MCY 80 que nous avons découvert le terme de "pont portugais. "Mais qu'est-ce que ça veut bien dire ?"

En regardant l'image, nous comprenons rapidement qu'il s'agit d'une circulation protégée dans le prolongement des passavants, devant le poste de pilotage (powerboat), la timonerie (trawler) ou la superstructure (superyacht). Elle forme une sorte de bouclier entre le pont avant et la timonerie grâce à un bastingage à mi-hauteur. On le retrouve particulièrement sur les trawlers. Lorsque la mer est agitée, on peut alors profiter de l'extérieur sans être mouillé ou soumis aux embruns.

Le MCY 76 de Montecarlo Yachts

Nous avons alors interrogé des architectes navals et des designers, mais ce terme de pont portugais ne parle à personne.

Rhéa Marine, chantier rochelais spécialiste du timonier propose le Rhéa 47 Trawler, qui possède un pont portugais. Florian Coroller, Responsable export du chantier nous en dit un peu plus…

Qu'est-ce qu'un pont portugais ?

Le Trawler 47 possède un pont portugais qui est un chemin protégé tout autour du bateau, à la manière des coursives, avec une porte sur l'avant pour pouvoir passer sur le pont avant. Ça fait comme un barrage entre les espaces de vie et le pont avant lorsque le bateau enfourne et se prend de grosses vagues.

C'était un élément architectural caractéristique des navires ancestraux et des bateaux de pêche. Ils avaient affaire à du gros temps et donc devaient pouvoir faire le tour du bateau, protégés des vagues et des embruns.

Traditionnel et fonctionnel, on le retrouve de moins en moins, car ça empiète sur la taille du bateau, car les chantiers veulent rehausser les cabines et gagner du volume intérieur. Et dans ces cas-là, on ne peut pas conserver les hauteurs de passavants et le pont portugais. On privilégie le volume habitable aux dépens de ces spécificités.

Chez Rhéa Marine, on continue d'utiliser le pont portugais, car on a besoin d'être protégé, surtout sur des longues distances.

Pont portugais sur le Trawler 47 de Rhéa Marine

 

Quel est l'avantage ?

C'est avant tout la sécurité, car l'eau ne passe pas dans le bateau et n'inonde pas les passavants ni les espaces de vie. C'est aussi sécurisant pour les enfants ou les personnes âgées. On le privilégie surtout sur des gros bateaux, car le pont est plus sécurisé. Sur nos petits timoniers, nous n'avons pas besoin d'un pont portugais, car nous avons des hiloires assez hautes.

Ça permet aussi de protéger l'espace de vie des organes de travail du bateau (le pont avant est bien souvent l'endroit où on travaille et où on trouve les éléments de manœuvres du bateau.

 

Pont portugais sur le Trawler 47 de Rhéa Marine

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Frédéric Miguet - 13 Juillet 2018
Bonjour à tous, cette caractéristique se trouve aussi en fluvial sur les bateaux de commerce, donc autour de la timonerie.
Ajouter un commentaire...