Comprendre les voiles d'un IMOCA du Vendée Globe

Sur les IMOCA du Vendée Globe, les 29 skippers inscrits n'ont le doit qu'à 9 voiles à bord. Décrivons un peu cette garde-robe pour comprendre les voiles utilisées suivant les allures et les conditions de vent.

Voile sur le Vendée Globe

Grand-voile

Cette voile installée à l'arrière du mât sur la bôme mesure environ 180 m2. On peut régler sa superficie en prenant des ris. Sur le Vendée Globe, les IMOCA ont 3 ris (voir 4 pour quelques un). Les grand-voiles sont entièrement lattées, c'est-à-dire que les lattes vont du mât à la chute. C'est d'ailleurs la faiblesse de ces voiles quand le bateau subit un empannage involontaire et que la voile passe d'un bord à l'autre avec violence, les lattes cassent. Les skippers en emportent plusieurs de rechange.

Les matériaux des voiles ont évolué pour offrir une meilleure tenue dans le temps (moins de déformation) et pour être moins lourde. Ainsi une voile en tissu "classique" (Spectra) pèse 160 kg alors que les nouvelles voiles de chez North Sails en 3Di pèsent moins de 100 kg.

La plupart des skippers arrivent à se payer une nouvelle voile pour le départ sauf Sébastien Destremau qui avec le plus petit budget de la course s'est contenté de retailler une voile d'occasion.

En courses les focs (voiles d'avant) se nomment J (J1 à J3). Le "J" vient de Jib (génois en anglais).

Voile du Vendée Globe

J1 – solent

Le J1 est le plus grand foc (140 m2). Il est amuré à l'étrave et arrive presque en tête de mât. C'est la voile de petit temps pour remonter au près. Elle sera très utile dans la descente et la remontée de l'Atlantique notamment au passage du Pot au noir.

Voile sur le Vendée Globe

J2 – trinquette

Le J2 est la voile qui reste toujours à poste. En effet, son étai est structurel (il tient le mât). Difficile donc de l'affaler. Ce foc de 100 m2 environ est une pièce maitresse de la bonne marche du bateau. Certains concurrents n'ont pas hésité à la réaliser en 3Di de North Sails pour s'assurer de sa bonne marche. S'il n'y en avait qu'une (avec la grand-voile), c'est celle-là que les skippers choisiraient.

Voile sur le Vendée Globe

J3 – ORC

Cette petite voile prévue pour le gros temps est en retrait du J2. Elle mesure environ 50 m2 et peut s'affaler. Si les skippers l'utilisent avec la grand-voile au 3e ris, ils peuvent aussi la dérouler en même temps que les voiles de portant (spi, grand gennaker) pour augmenter la surface de toile par beau temps.

 

Tourmentin

C'est un tout petit foc rendu obligatoire par le règlement. Souvent de couleur orange fluo, il n'est utilisé qu'en cas de tempête vraiment trop forte. Autant dire, qu'il va rester dans son sac tout le long du Vendée Globe, servant vraiment qu'au matossage.

Voile sur le Vendée Globe

Petit gennaker – Code zéro

Souvent appelée "Code 0", cette voile de portant (200 m2) est utilisée quand il y a de la brise (25 à 35 nœuds de vent). Elle est amurée sur le bout dehors et arrive au capelage, sous la tête de mât. Assez plate, elle permet de remonter assez près du vent dans le petit temps (comme un code zéro).

Voile sur le Vendée Globe

Grand gennaker

Cette grande voile de 300 m2 s'enroule sur un emmagasineur (contrairement au spi). Elle est donc plus facile à manœuvrer, mais ne s'installe pas au plein vent arrière (entre 120 et 160° du vent).

Voile sur le Vendée Globe

Spi

Le spi reste la plus grande voile du bord (400 m2 !). Elle n'est utilisée que par petit temps pour les allures de portant (entre 5 et 20 nœuds de vent). Il s'agit d'un spi asymétrique (sans tangon) qui s'amure sur le bout dehors). Les nouveaux IMOCA à foils qui doivent plus serrer le vent pour utiliser leurs appendices et gagner en vitesse ne s'en servent presque plus. Juste par très petit temps.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Vent Réel - 03 Janvier 2017
Arrtez de parler anglais !!
Ajouter un commentaire...
Reportage : Choix des voiles

L'heure du choix des voiles est venue sur le Vendée Globe