Pourquoi n'y a-t-il qu'une corde sur un bateau ?

Cordage sur un voilier

On repète souvent qu'il n'y a qu'une seule corde à bord d'un bateau. Savez-vous pourquoi ?

C'est une tradition de dire que sur un bateau il n'y a qu'une seule corde : celle de la cloche. Sur un bateau chaque cordage a en effet son nom. Ainsi on parle d'une amarre, d'une écoute, d'une drisse, d'un hale-bas, d'une balancine… Tous ces noms précis servent à clarifier une manœuvre pour éviter toute ambiguïté.

La cloche de bateau est un symbole fort lié au monde maritime. À bord des bateaux, la cloche était traditionnellement utilisée pour sonner les changements de quart et surtout pour avertir les autres navires par temps de brume.

Corde de la cloche du Belem

La cloche est toujours obligatoire sur les navires de plus de 20 m, une obligation présente dans le RIPAM (Règlement International pour Prévenir les Abordages en Mer). Par temps de brouillard, le son porte bien et la cloche sert à se signaler.

Sur nos bateaux de plaisance, la cloche sert surtout d'élément de décoration, et souvent le coup de cloche signifie un appel à l'apéro !

Corde de la cloche

Variantes sur la seule corde du bord :

  • Sur un bateau il n'y a qu'une seule corde : celle de la cloche, et qu'une seule ficelle : celle du saucisson
  • Il n'y a que deux cordes sur un bateau : celle de la cloche et sa remplaçante.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Belem, la fiche technique

MarqueDubigeon
Longueur hors-tout58.00 m
Longueur de coque50.96
Largeur8.80 m
Tirant d'eau3.60 m
Catégorie CEC
Déplacement lège750 000 kg
Surface de voilure au près1 200 m2
Nombre de moteurs maximum2
Carburant40000 L
Voir la fiche technique du Belem