Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Exclusif : Arkema 3, le foil à la jauge Mini, en toute discrétion

Le Mini 6.50 Arkema vole sur ses foils. Peu de communication, mais un objectif, la Mini Transat et une innovation bien réelle. Le point sur les foils, en direct sur le chantier d'hiver.

Le
Arkema 3, Mini 6.50 à foil

Des foils à la jauge Mini

Le Mini 6.50 Arkema 3 est un concentré d'innovations. Parmi celles-ci, la présence de foils est désormais rendue possible par la jauge. C'est aujourd'hui le seul voilier prototype, conforme aux règles de la classe Mini 6.50, doté de ces appendices.

La jauge fixe deux règles :

  • J-3 Largeur : Le bateau maintenu à une gîte nulle, sa largeur ne doit pas dépasser 3 mètres.
  • J-6 Appendices : Les appendices peuvent augmenter la largeur définie en J-3 une fois le départ pris sans toutefois qu'elle excède 6.50 mètres dans la plus mauvaise configuration.

Afin de répondre à ces 2 règles, les foils sont montés sur des ogives. Leur rotation permet de plaquer le tip (2è partie du foil, la plus extérieure) contre la coque, en position de départ, en respectant la contrainte des 3 mètres. Les shafts (1ère partie du foil), rétractés, sont rangés l'un sur l'autre et occupent alors entièrement la largeur intérieure du voilier, tant pis pour le confort !. Une fois la course lancée, le skipper peut sortir les foils et en régler l'incidence.

Foil rétracté
Ogive
Logement

Réglage en 3 D

Pendant la navigation, Quentin Vlamynck, skipper du Mini 6.50, peut régler la position du foil dans presque toutes les dimensions. L'appendice est maintenu en deux points, dans l'ogive placée sur le bordé d'une part et sur un cadre "volant" situé à l’extrémité du shaft d'autre part. Par un système constitué de plusieurs palans, repris sur la structure intérieure du bateau et renvoyés dans le cockpit, le skipper contrôle la position du cadre, à l'image d'un point de tire de voile. Il peut rentrer plus ou moins le foil pour faire varier la surface de portance. En changeant la hauteur du cadre et sa position longitudinale, il règle l'incidence et la force générée par l'appendice.

Cadre de tenue du foil
Piano d'Arkema 3

Pour compléter l'équilibre du voilier en vol, des ailerons fixes sont placés sur les safrans. Un réglage de l'ensemble du safran sur sa ferrure permet de faire varier leur incidence par rapport à l'eau.

Safran

Le vol sur la longueur

Le Team Lalou Multi au sein duquel est développé le projet d'Arkema 3 s'est montré discret sur les performances de son Mini volant. En effet, les foils ne sont qu'un aspect du projet et l'objectif est avant tout de faire un bateau de course au large fiable et performant pour la Mini Transat. La vitesse moyenne doit prévaloir sur le vol à tout prix et les belles images.

Pour autant, les résultats sont très encourageants et si le planning a empêché le bateau de se mesurer à la concurrence en 2016, 2017 sera instructif. Les performances observées en convoyage à plus de 20 nœuds laissent augurer de belles courses. L'équipe reste néanmoins prudente et rappelle qu'il ne faudra pas tirer de conclusions trop rapides, dans un sens, ou dans un autre, la météo étant cruciale. Rendez-vous est pris sur les courses d'avant saison.

Reportage : Mini 6.50 Arkema 3

Lalou Roucayrol : " Avec l'aile sur Arkema 3, on défriche l'avenir de la course au large."

Mini 6.50 Arkema, un banc d'essai pour la résine recyclable

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...

Guillemin Pierre 4 mois
Lalou qui ne voulait pas entendre parler de monocoques ("ces bateaux qui poussent de l'eau")semble avoir trouvé la parade... ;-) Superbe engin!


Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO