L'ONU lance une campagne pour lutter contre la pollution plastique des océans

Pollution plastique

L'ONU Environnement, a lancé fin février 2017, lors du Sommet mondial sur les océans, organisé à Bali, une campagne mondiale #OcéansPropres. Cette campagne doit servir à éliminer deux sources majeures de déchets marins : les microplastiques présents dans les cosmétiques et l'utilisation excessive de plastique à usage unique à l’horizon 2022.

Des mesures pour réduire le plastique des océans

L'Organisation des Nations Unies demande aux gouvernements d'adopter des politiques de réduction du plastique, mais aussi aux industriels minimiser les emballages plastique et à repenser à la conception des produits. Les consommateurs sont également priés de changer leurs habitudes du tout jetable. Toutes ces mesures doivent être prises avant qu'il ne soit trop tard pour les océans.

Parmi les mesures attendues, on attend l'élimination des microbilles présentes dans les produits d'hygiène, l'interdiction ou des taxes imposées sur les sacs plastiques à usage unique, ou encore des réductions notables de tout autre article en plastique jetable. L'industrie cosmétique a déversé près de 51 billions de particules microplastiques – 500 fois plus que le nombre d'étoiles dans notre galaxie – qui polluent nos océans et posent une sérieuse menace aux espèces sauvages marines.

"Il est grand temps de s'attaquer au problème du plastique responsable de la dégradation de nos océans. La pollution plastique est visible sur les plages indonésiennes, s'installe aux fonds des océans du Pôle Nord, et s'invite tout au long de la chaîne alimentaire jusque dans nos assiettes. Nous avons joué le rôle de spectateur pendant trop longtemps et le problème n'a fait que s'aggraver. Cela doit cesser" explique Erik Solheim, le directeur de l'ONU Environnement.

Ségolène Royal se "réjouis du lancement de cette campagne mondiale sur les déchets marins initiée par l'ONU Environnement et [est] heureuse d'annoncer que j'ai signé un accord pour soutenir financièrement cette agence afin de lutter commune contre cette menace mondiale dans le cadre de la coalition internationale contre les sacs en plastique et la pollution plastique."

Dix pays se sont engagés à rejoindre la campagne pour mettre fin à la pollution plastique des océans. Par exemple, l'Indonésie s'est engagée à réduire les déchets marins de 70 % à l'horizon 2025, l'Uruguay imposera une taxe sur les sacs plastiques à usage unique dès la fin de l'année et le Costa Rica prendra des mesures pour réduire considérablement l'utilisation de plastique à usage unique grâce à une meilleure gestion des déchets et à des campagnes d’information.

L'océan abritera plus de plastique que de poissons en 2050

Chaque année, plus de 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, causant des dommages irréversibles pour les espèces marines, les pêcheries, ou encore le tourisme. Au total, cela génère environ 8 milliards de dollars en dommages aux écosystèmes marins sachant que 80 % e tous les déchets présents dans nos océans sont d'origine plastique.

Selon les estimations, si l'on continue de jeter les bouteilles en plastique, les sacs et les récipients à usage unique, à l'horizon 2050, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans et environ 99 % des oiseaux marins auront ingéré du plastique.

Aujourd’hui, la matière plastique est produite vingt fois que dans les années 60. Environ, un tiers de tous les plastiques est utilisé pour les emballages. À l'horizon 2050, la production de plastique aura augmenté de 3 à 4 fois pour répondre aux besoins. Une part importante de cette production terminera dans les océans où elle y demeurera pendant des siècles.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Blue Lagoon - 12 Mars 2017
Il est urgent d'agir !!!
Nous devons :- Interdire de jeter à terre et à l'eau !- Éduquer l'Humain- Instaurer une verbalisation en conséquence- Faire évoluer la convention MARPOL- Soyons responsables vis à vis des générations à venir, de la faune et de la flore ! Plus que 97 signatures pour atteindre le seuil des 1500 signatures, SVP signez la pétition (lien sous la photo de la tortue) => https://bluelagoon1aa.blogspot.fr/2017/02/i-l-esturgent-dagir-si-70-80-des.html?m=1
Taina Ateni Crivelli - 21 Mars 2017
La bonne vieille consigne des bouteilles en verre, ça fonctionnait bien. C'est insupportable cette pollution!
Ajouter un commentaire...