Bateaux.com
Magazine du nautisme, de la plaisance et de la mer

Hors-Série : 3Di NORDAC, la technologie de pointe appliquée aux voiles de croisière

En utilisant des fibres polyester sur leurs moules de création de voiles, North Sails s'attaque à un nouveau marché : celui des voiles de croisière.

 - Partenariat Le
North Sails 3Di Nordac

North Sails propose désormais aux plaisanciers la même qualité de voiles que celles des professionnels : la possibilité d'installer des voiles moulées avec un prix accessible.

Les voiles 3Di sont construites sur un moule, une forme qui à l'aide des vérins, définit le volume final de la voile. Sur ce moule sont étalées des bandelettes de filaments disposés dans l'axe des efforts (filaments tapes en anglais d'où l'appellation voiles filamentaires). Les renforts comme le point de drisse, d'amure ou d'écoute ou encore comme les emplacements des ris sur les grand-voiles sont aussi prévus dès la fabrication de la voile. Une résine imprégnée sous vide vient au final lier l'ensemble.

Sur les voiles de course, les fibres utilisées sont le Dyneema, le carbone ou le Kevlar. D'où la couleur grise ou noire de ces voiles (mais aussi le coût !). Sur les nouvelles voiles 3Di Nordac, ce sont des fibres polyester qui sont moulées. Pour de superbes voiles blanches !

North Sails 3Di Nordac 

Le polyester a encore de belles années devant lui

La fibre polyester est la plus utilisée pour les voiles de croisières. Tissée, elle est assemblée en panneaux. Si elle est très résistante, elle a hélas la caractéristique de se détendre avec les années (et les efforts). Les voiles en polyester finissent par ressembler à des sacs, chaque panneau étant déformé.

Avec son 3Di Nordac, la voilerie North Sails applique sa technique de fabrication de voile moulée, mais en utilisant des fibres polyester. Cela permet d'associer une fibre peu coûteuse avec une technique de fabrication haut de gamme.

Les premiers essais ont été réalisés sur une trentaine de voiliers qui naviguent de par le monde et les résultats ont été tellement positifs que North Sails a décidé d'avancer la commercialisation de 3 mois ! Depuis le 1er juin 2017, cette technique de construction de voile est disponible. Des essais ont même été faits sur des voiles de Mini 6.50 (bien que l'objectif soit bien les voiles de croisière) avec des skippers bluffés par les qualités.

North Sails 3Di Nordac 

Pour qui ?

Alors que North Sails a une image de voilerie pour les bateaux de course (Volvo Ocean Race, Vendée Globe…), voilà que désormais ils proposent un produit utilisable par tous les plaisanciers. Ainsi des devis sont demandés sur des voiliers de grande série même anciens comme le Sun Shine ou même le Samouraï. Une voile 3Di Nordac peut remplacer n'importe quelle voile en polyester.

North Sails 3Di Nordac 

À quel Prix ?

On pourrait imaginer ces voiles moulées inaccessibles. Or il n'en est rien. Le 3Di Nordac est proposé environ 10% plus cher qu'une voile tri-radial en Dacron. C'est certes un léger surcoût, mais largement acceptable pour qui prend plaisir à régler ses voiles.

North Sails 3Di Nordac 

Pour quelle longévité ?

Ces voiles ne sont pas laminées. Il ne s'agit pas d'une membrane que l'on colle sur un tissu. Il n'y a donc aucun risque de délaminage. Les voiles qui font des tours du monde en course sont dans un état de fraicheur surprenant à leur retour. Il en sera de même avec le 3Di Nordac. Certes la fibre Polyester finira par se détendre, mais moins vite qu'une voile tissée. En effet, les fibres étant disposées sur la voile suivant les efforts, le travail sera moins visible.

North Sails 3Di Nordac 

Pour quelles voiles ?

Le moule ne permet que de créer des voiles "plates". Ainsi on peut réaliser des focs, des grand-voiles et même des gennaker (type Code 0). Les voiles creuses de portant ne pourront pas être réalisées.

Actuellement la machine disponible limite la longueur de guindant à 16 m de guindant. Cela correspond à la majorité des voiliers de croisières de 40 à 45 pieds (et les plus petits évidemment !).

North Sails 3Di Nordac 

Le 3Di Nordac, déjà une réussite ?

Quand on pose la question sur ce nouveau produit à Luc Joessel, de l'équipe commerciale de North Sails France, il répond : "Souvent les produits ont leurs avantages et leurs inconvénients. Avec le 3Di Nordac, on cherche encore les inconvénients…"

Reportage : Hors-Série Petits Bateaux, Grande Croisière

Le semi-rigide Valiant 580, l'évolution ultime pour la balade côtière

TES 246 Versus, le dériveur transportable capable d'ouvrir les horizons de croisière

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 5 photos
Recevoir l'actualité par email avec Bateaux Hebdo

Inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter RECEVOIR BATEAUX HEBDO

Suivre l'actualité
du nautisme et de la mer
Recevoir l'actualité nautique gratuitement RECEVOIR BATEAUX HEBDO