Volvo Ocean Race : Égalité pour le trio de tête, suspense au finish

Team Brunel

Après Itajai et Cardiff, Team Brunel remporte une nouvelle victoire d'étape à Göteborg, en Suède. L'équipage néerlandais a passé en premier la ligne d'arrivée ce jeudi 14 juin 2018 à 20 h 42 UTC (22 h 42 en France) et cette victoire bouleverse encore le classement général... La dernière étape jusqu'à La Haye sera donc pleine de suspense...

Team Brunel remporte cette 10e étape de la Volvo Ocean Race — deuxième victoire d'étape consécutive après celle de Cardiff avec un passage de ligne à 22 h 42 (heure française) ce jeudi 14 juin. MAPFRE le suit de très près — 1 minute et 55 secondes d'écart — et reprend ainsi la tête du classement général à égalité de points avec Team Brunel et avec un point d'avance sur Dongfeng Race Team, quatrième en Suède. La dernière étape jusqu'à La Haye qui s'élancera de Göteborg le 21 juin prochain — longue de seulement 700 milles — sera d'une extrême intensité puisque le vainqueur de cette édition 2017-2018 ne sera connu qu'à son issue...

Car cette 10e étape rebat encore une fois les cartes et laisse l'espoir à l'inséparable trio de décrocher la victoire générale. Alors qu'au départ de Cardiff, tous se tenaient en trois points, ils sont désormais séparés par seulement 1 point... Et on peut même dire qu'ils sont à égalité puisque Dongfeng Race Team troisième avec 64 points, soit une unité de moins que MAPFRE et Team Brunel, empochera à La Haye, sauf avarie majeure, le point de bonus offert à l'équipe ayant le meilleur temps cumulé sur l'ensemble de la course. Ce qui signifie que l'ordre d'arrivée entre ces trois-là à La Haye sera le même que le podium final de la Volvo Ocean Race !

Team Brunel — que l'on n'arrête plus sur cette 2e partie du Tour du monde — a encore une fois fait parler de lui... Arrivé dernier de la sixième étape à Auckland fin février, l'équipage de Bouwe Bekking, alors sixième au général, accusait à l'époque 19 points de retard sur le leader, MAPFRE, et 14 sur Dongfeng Race Team. Depuis qu'il a quitté la Nouvelle-Zélande, sur un maximum de 47 points possibles, il en a engrangé… 45, remportant les étapes comptant double d'Itajai (avec le point de bonus au Cap Horn) et de Cardiff, terminant deuxième à Newport, avant de s'imposer ce jeudi en Suède.

Pourtant rien n'était sûr puisque Team Brunel pointait à la 6e place ce mercredi 13 juin à une dizaine de milles de MAPFRE, parvenu à tirer le meilleur parti d'une dorsale anticyclonique à l’ouest de l'Irlande. Mais l'équipage de Bouwe Bekking a su profiter des fortes conditions de portant en Mer du Nord pour remonter sur ses concurrents. 

"Nous avons fait un boulot fantastique, le résultat est au-delà de ce que nous espérions. L'objectif était de finir devant les deux bateaux rouges, gagner en plus l'étape est vraiment magnifique. Sur la fin, nous devions continuer à naviguer aussi vite que possible, il ne fallait pas faire n'importe quoi. Cela aurait pu être tentant de prendre une voile plus grande sur le dernier run, mais ce n'était qu'un bord de 14 minutes, il fallait rester calme et faire les mêmes choses, je suis vraiment content de la façon dont nous avons terminé cette étape", a commenté juste après le passage de ligne Bouwe Bekking qui pourrait remporter sa première Volvo Ocean Race (8 participations à son actif), qui plus est à domicile ! 

Troisième au général au moment de quitter le Pays de Galles, Team Brunel est donc désormais deuxième à égalité de points avec MAPFRE, qui reprend la tête grâce à un meilleur classement que le team néerlandais sur les In-Port Series (qui servent justement à départager des teams à égalité de points au général).

Dongfeng, arrivé quatrième derrière team AkzoNobel, à 33 min 51 s du vainqueur du jour, fait la mauvaise affaire de cette étape, pénalisé en Mer du Nord par un déficit de vitesse dont ont profité ses rivaux. "Nous avons eu un gros problème de vitesse lors des dernières 24 heures, nous avons perdu beaucoup, on a tout vérifié, on n'a rien vu, je ne sais pas, c'est peut-être à l'extrémité de la quille, a déclaré le skipper Charles Caudrelier. Nous sommes maintenant tous dans le même point si on inclut notre point de bonus du temps cumulé, pour vous tous, pour les fans de la course, ça va être un finish très excitant, pour nous aussi. Tout ce que nous avons à faire, c'est terminer devant les autres, on va tout donner et essayer de décrocher notre première victoire d'étape, ce serait fantastique."

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


La Volvo Ocean Race
A lire aussi sur Bateaux.com