Hors-Série Cyalume, 2,00 euros pour être en sécurité !

Le Cyalume est sans doute l'équipement le moins cher et le plus fiable pour assurer sa sécurité. Que ce soit pour récupérer un homme à la mer, pour se faire repérer en cas de panne ou bien même pour se signaler au mouillage,  ce petit bâton lumineux va rendre de précieux services.

Le Cyalume, comment ça marche ?

Le Cyalume est un tube en plastique qui contient une solution fluorescente colorée. Une capsule en verre contenant un activateur (l'oxalate) vient mélanger les deux produits quand on la brise. Cela crée une lumière froide, dite lumière chimioluminescente ou lumière chimique. Les deux liquides mélangés produisent de la lumière par réaction chimique, sans apport énergétique externe.

Suivant le dosage chimique, cette lumière peut durer de 5 minutes intenses à 24 h avec une luminosité moindre. Cette durée varie aussi suivant la température ambiante. Les basses températures viendront ralentir notablement l’intensité lumineuse, au contraire une forte chaleur viendra accélérer cette réaction.

En termes de puissance lumineuse, les bâtons lumineux avec une durée d’éclairage de 12h, produisent une lumière comparable à la clarté produite par la flamme d’une bougie.

Cyalume

Pour qui ?

En répondant aux exigences de la Division 240 qui impose un dispositif lumineux individuel pour chaque équipier (sur toutes les embarcations de moins de 24 m), Cyalume offre une solution vraiment peu onéreuse et très fiable pour compléter ce chapitre sur la sécurité.

Idéalement, il faut équiper son gilet de sauvetage d'un marquage lumineux. Une lampe fait aussi l'affaire, mais elle coute plus cher, et nécessite de la maintenance (pile en état de fonctionner,  risque de corrosion…). Un bâton de Cyalume est étanche, flottant, incassable, léger, facile à ranger dans un gilet et toujours prêt à servir. Sa durée de vie de 5 ans vous laisse le temps de voir venir.

Seul bémol, un Cyalume s'endommage s'il est trop exposé à la lumière. Mieux vaut donc le conserver dans sa poche ou celle du gilet. Le modèle SOS dont le bâton lumineux est protégé dans un emballage rigide évite ce problème. En plus, les amateurs de voile légère pourront le garder sur eux sans risquer de le déclencher involontairement en remontant à bord après un dessalage par exemple.

Cyalume

Les couleurs efficaces

Les Cyalumes sont disponibles en de nombreuses couleurs. Les plus visibles dans la nuit sont le jaune, le vert et l'orange. On choisira ces couleurs pour toutes les questions de sécurité, ce bâton reste visible jusqu'à 1 mille environ.

Cyalume

Pour une meilleure visibilité de loin, il faut que le Cyalume effectue de grands mouvements dans l'air. Si possible, faites-le tourner au-dessus de vous en l'accrochant sur une garcette. C'est plus dur pour un naufragé qui pourra juste tenir le Cyalume au bout de son bras.

Mais on peut aussi utiliser un Cyalume blanc pour marquer sa position au mouillage. Dans ce cas, il sera conseillé d'envoyer le Cyalume sur une drisse dans le mât sur un voilier, ou fixé au plus haut sur un bateau à moteur et si possible visible à 360°. L'autonomie du Cyalume assure une nuit complète (sous nos latitudes).

Cyalume

Quel modèle ?

La gamme Cyalume est large. Pour s'équiper en termes de sécurité, nous vous conseillons le bâton SnapLight de 15 cm (23 g). Choisissez celui qui a une autonomie de 12 h. Il a une durée de vie de 5 ans et surtout ne coute que 2 €…

Cyalume

Un peu plus cher (environ 10 €) on pourra choisir la version SOS avec sa coque plastifiée et sa garcette prêt à servir.



Reportage : Hors-série sécurité

Pourquoi acheter un gilet de sauvetage Orangemarine ?

Pourquoi choisir un radeau Plastimo ?

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...


Hors-Série Sécurité
A lire aussi sur Bateaux.com