Wit 3D, une voile gonflable en forme d'aile

Drôle de voile carré sur cet Optimist… Il s'agit de la Wit 3D, une voile épaisse gonflable en forme d'aile. Un prototype qui tire ses premiers bords et cherche aujourd'hui des partenaires pour faire progresser le développement.

Depuis longtemps, le projet a muri dans le cerveau de Jean-Luc Hauser. Mais depuis 2012, il développe vraiment à fond cette idée de réaliser une voile gonflable en forme d'aile. Ce technicien prototypiste travaille dans la région nantaise. La voile, il aime ça depuis de nombreuses années et s'intéresse aux ailes depuis 1990.

Déjà un prototype navigue

Pour son projet SeaWit, il a passé la vitesse supérieure en constituant un collectif de 4 personnes qui lui a permis de finaliser le concept : la WIT 3D (pour Wing In Textile ou aile en tissu). Il s'agit d'une aile gonflable étanche sans renfort rigide. Gonflée à très faible pression (40 Mb), elle tient en place sans latte. Elle est établie sur un mât autoporté.

Aujourd'hui un premier prototype vient de naviguer en aout 2018 sur un Optimist. Faute de vent, les premiers tests ne parlent pas vraiment. D'autres essais doivent venir prochainement. Reste encore à finaliser le concept, mais la voile existe…

WIT 3D Voile aile gonflable

Une aile gonflable établie sur un mât

Il s'agit d'une voile en 3 parties : le bord d'attaque gonflable, le fourreau pour le mât et enfin le bord de fuite lui aussi gonflable. Des petites garcettes sous la voile sont là pour rendre le profil asymétrique (créer du creux dans le voile en orientant le bord d'attaque) et surtout pour rendre réversible ce profil (une fois le virement effectué).

Cette voile qui possède un profil Naca (profil 0012), est constituée de 2 panneaux positionnés les uns au-dessus des autres. Ceux-ci sont définis par la largeur des bandes de tissu disponibles pour réaliser la voile. Ils se gonflent de manière séparée, si bien que l'on pourrait imaginer réduire la voilure en en dégonflant un sur deux.

WIT 3D Voile aile gonflable

Avantages de l'aile

Les avantages de ce type d'aile sont multiples. La forme de la voile épaisse est plus performante qu'une voile plate. Sa facilité d'utilisation est aussi intéressante pour l'apprentissage en école de voile par exemple. La légèreté de l'ensemble est aussi retenu (le prototype est moins lourd qu'un gréement classique d'Optimist). Enfin, pour la voile légère, ce gréement gonflable offre une réserve de flottabilité en cas de dessalage.

Au rang des inconvénients, il faut noter le risque de crevaison de la voile bien que celle-ci se répare facilement vu le peu de pression nécessaire. Mais c'est aussi la problématique de l'esthétique qui pourra poser problème au moment de se munir de ce type de voile…

WIT 3D Voile aile gonflable

Pour qui ?

Pour l'instant le collectif pense avant tout aux nouveaux pratiquants de voile, particulièrement dans les écoles de voile. Ainsi le gréement pourrait se décliner sur les monocoque ou catamaran de voile légère. Mais il sera aussi possible de développer cette voile sur des gréements plus grands pour faire de la croisière par exemple. Évidemment, ce type de voile fonctionnera mieux sur des gréements type cat-boat, sans voile d'avant, mais on pourra tout aussi bien l'adapter sur des mâts haubanés au besoin.

Question tarif, celui-ci devrait se situer au même prix qu'une voile classique de régate. Donc pas un prix trop inabordable.

Et demain ?

Aujourd'hui le prototype est opérationnel. Il doit ressortir en mer courant septembre 2018 avec plus de vent pour valider son fonctionnement. Mais cela reste un prototype avec ses défauts et son manque de finition. Mais les bases pour lancer une présérie sont là. Le collectif cherche actuellement des partenaires pour proposer des produits commercialisables pour mai 2019. Déjà cette aile gonflable vient de recevoir un prix du concours Nina (Nautical Innovation & Novelty Awards) pour la région Pays de la Loire. Une bonne idée à suivre…

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article
Fabrice Pouch - 2 mois
Le pompage, c'est gonflant ... voir IWS.
Jean-Luc Hauser - 2 mois
Nous développons une technologie totalement novatrice. Lors des différents dépôts de brevet d'invention auprès de l'INPI en 2013,2014 et 2017 le projet IWS n'a jamais été cité par les examinateurs. Nous avons pour priorité de toujours nous informer avant d'agir.
Ajouter un commentaire...
A lire aussi sur Bateaux.com