ARC 2018 : Jean-Pierre Dick arrive le premier à Sainte Lucie !

The Kid a atteint la vitesse de 25 nœuds pendant cette transat Las Palmas/Sainte Lucie. © World Cruising Club

Pas de nouveau record de l’épreuve mais une excellente performance pour ce voilier de 54 pieds conçu et optimisé par le quadruple vainqueur de la Transat Jacques-Vabre.

Sur les 170 voiliers au départ de Las Palmas le 26 décembre 2018 (4 sont restés à quai pour régler divers problèmes techniques), c’est donc le JP 54 The Kid qui a franchi en tête la ligne d’arrivée. Le bateau de Jean-Pierre Dick a traversé l’Atlantique en un peu plus de 11 jours pour se présenter à Rodney Bay - Sainte-Lucie - le jeudi 6 décembre à 12 h 52 (heure locale), soit un temps de 11 h 4 h 7 m et 49 s. A noter : The Kid a parcouru 3 254,5 milles alors que la route directe affiche 2 700 milles. Le deuxième voilier à franchir la ligne 14 heures plus tard est le super yacht G2, presque deux fois plus grand…

"Génial ! Toute la traversée au portant sous spi !" s’est exclamé JP. Visiblement, les six membres de l’équipage – cinq hommes et une femme - ont bien profité de cette transat express. Et à peine amarrés à la marina de Rodney Bay, ils ne sont pas fait prier pour fêter leur victoire avec un punch glacé…

"Nous avions le spinnaker tout le temps ; c'était très excitant !, surenchérit David Hoey, originaire d'Irlande et le seul anglophone du bord. Notre top speed pendant cette transat est 25 nœuds. Parfois, ce n’était pas évident de garder le contrôle du bateau car le spinnaker est vraiment grand."

Les conditions de vent pour l’ARC 2018 ont été excellentes, avec des vents alizés constants sur presque tout le parcours. "Les vents les plus faibles étaient de 16-17 nœuds lors des tous derniers jours de cette transat", poursuit David.

Crédit photo : Pierre-Yves Martens/Yachting Sud

Lors de la cérémonie d'accueil organisée par l’Office du Tourisme de Sainte-Lucie, JP n’a pas caché son plaisir d’être le premier à boucler cette transat en temps réel. Le skipper a également rappelé l’esprit du voilier qu’il a conçu il y a huit ans : "le bateau est vraiment un enfant de la classe IMOCA, d’où son nom - The Kid. Je souhaitais apporter toutes mes années d'expérience à la conception d'une unité qui pourrait être un voilier de course rapide, mais dans les 20 minutes qui suivent, devenir un bateau de croisière familial." Le design de son JP54 – profite évidemment de l’expérience du skipper, qui a participé aux courses en solitaire les plus difficiles au monde. Afin de valider le bien-fondé de son concept course/croisière, il sillonnera les Caraïbes pour Noël en famille.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Domi Malou Montesinos - 5 mois
Bravo Jean-Pierre. J'espère avoir le plaisir de faire votre connaissance. Pour nous reconnaitre: un cata sans voile nommé "LADY't BEE qui croise régulièrement dans l'arc Antillais Bien cordialement Domi Montesinos auteur de "Mamilou et Grand'père en short autour du monde"
Ajouter un commentaire...

JP 54, la fiche technique

MarqueAbsolute Dreamer
ArchitecteGuillaume Verdier
Longueur hors-tout18.45 m
Longueur de coque16.45
Largeur5.30 m
Tirant d'eau3.50 m
Catégorie CEA
Déplacement lège9 000 kg
Surface de voilure au près216 m2
Nombre de moteurs maximum1
Voir la fiche technique du JP 54
Reportage : ARC 2018

ARC 2018, 174 voiliers au départ de Las Palmas pour une transat

Remise des prix : clap de fin pour l’ARC+ 2018 !