Bol d'Or Mirabaud 2019, le lac Léman transformé en Quarantième Rugissants

Tempête sur le Bol d'Or Mirabeau © Loris von Siebenthal

Le Bol d'Or Mirabaud est l'une des compétitions de voile les plus importantes de Suisse. Organisée en 2019 du 14 au 16 juin, la 81e édition a été marquée par un violent orage qui a endommagé de nombreux bateaux participants. Retour en images sur cette édition qui restera gravée dans les mémoires.

Hommes à la mer, démâtages, voiliers coulés

Ce n'était une surprise pour personne. Météo Suisse avait prévu un très fort coup de vent sur le lac Léman à 17 h ce dimanche 16 juin 2019. Et c'est exactement ce qu'il s'est passé. Après un départ par un léger sud-ouest, puis un début d'après-midi très agréable, le ciel est tombé sur la tête des concurrents, avec des pointes de vent à 50 nœuds, de la grêle, une visibilité nulle… Des rafales à 60 nœuds ont même été enregistrées au Bouveret.

© Loris von Siebenthal

C'est ainsi que peu après 17 h, le lac suisse s'est paré de fusées de détresse. Pourtant l'organisation n'a que peu de données chiffrées sur les dégâts causés, comme elle l'explique. "Tout le monde souhaite bénéficier de statistiques précises : hommes à la mer, démâtages, voiliers coulés… Ces statistiques n'existent pas : les concurrents n'annoncent pas forcément leurs petites et grosses misères, les voiliers démâtés rentrent parfois au port sans le crier sur les toits. Ce que l'on sait avec certitude, c'est qu'il y a 212 abandons ; la rumeur parle d'une quarantaine de démâtages et les fabricants de voiles auront du pain sur la planche !"

© Loris von Siebenthal

Plusieurs voiliers ont également chaviré ou coulé : les Toucans Baloo et Ex-Psaros. Realteam, l'un des favoris de la course, a démâté tandis que cinq M2 ont chaviré. Enfin, le Libera Principessa a chaviré fond sur fond, le voilier et son équipage ont été récupérés sans mal.

Plusieurs équipiers sont aussi tombés à l'eau, mais ont rapidement été récupérés par les équipes de sécurité.

© Loris von Siebenthal

Un sens marin à toute épreuve

D'après le Président du Comité d'organisation Rodolphe Gautier, les participants ont fait preuve d'un sens marin exceptionnel, ce qui explique le nombre limité d'incidents "humains".

"Météo Suisse a prévu la situation de façon très précise et l'information a été transmise aux concurrents. Les gens étaient donc prêts lorsque le coup de vent a frappé et ils ont bien géré la situation. Dans les situations les plus extrêmes, ils ont aussi suivi les consignes. De son côté, le système de surveillance a bien fonctionné et les bénévoles en charge de ce domaine ont fait leur travail avec détermination, sans être débordés. Je leur tire à tous un grand coup de chapeau."

© Loris von Siebenthal

Victoire de Ladycat Powered by Spindrift Racing

Ladycat Powered by Spindrift Racing a dominé l'essentiel de la course, franchissant la barge du Bouveret en tête, gérant bravement le coup de tabac (malgré une grand-voile bloquée en tête de mât) et contrôlant ses adversaires jusqu’à la ligne d’arrivée, franchie après 10 h 36' 21'.

 

Orage sur le Bol d'Or en photos

© Loris von Siebenthal

© Nicolas Jutzi

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Nicolas Jutzi

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...