Domani E32 Chaseboat, un bateau à moteur électrique conçu comme un voilier

Domani E32

Après le lancement du Domani S30, en 2018 un daysailer de 9 m tout en élégance, le constructeur belge se lance dans le bateau à moteur électrique. Une propulsion qu'affectionne tout particulièrement le chantier belge, qui l'utilise déjà pour son voilier. Découverte du Domani E32, un bateau entièrement pensé pour une utilisation électrique.

Après la voile, le moteur, mais électrique

Nous avions découvert le chantier belge Domani lors de notre visite à Düsseldorf en 2018. Le constructeur lançait un splendide daysailer au design moderne et aux lignes épurées, le Domani S30.

Désormais, c'est un autre modèle que s'apprête à lancer le constructeur. Et à moteur s'il vous plait ! Le Domani E32 Chaseboat est un dayboat électrique de 32 pieds conçu comme un modèle semi-custom. On entend par là que le E32 se décline en deux versions de coque, trois versions de pont et avec deux puissances de motorisations électriques.

C'est à la demande d'un client — qui souhaitait un bateau électrique efficient — de l'architecte naval James Cutler, père du Domani S30, que le constructeur a décidé de se lancer dans l'aventure du bateau à moteur. "James Cutler avait l'ambition de commercialiser ce modèle et nous a approchés pour la conception du bateau et son design. Nous avons travaillé sur la forme hydrodynamique, la motorisation électrique, le choix des batteries. C'est un projet vraiment excitant…" nous explique Michael Goddaert, fondateur de Domani.

Une construction spécialement destinée à la propulsion électrique

Le Domani E32 Chaseboat dispose d'une coque spécialement développée pour la propulsion électrique et non convertie d'une coque existante de bateau à moteur thermique.

Pour la construction de son bateau à moteur, Domani a mis en œuvre les mêmes méthodes de construction que pour son voilier, à savoir un sandwich infusé. L'infusion permet un bon contrôle du poids, répond aux normes environnementales et garantit une bonne standardisation.

"L'autonomie d'un bateau à moteur électrique dépend de la forme de coque et du poids ce celui-ci. C'est pour cette raison qu'on l'a conçu comme un voilier : une structure plus rigide, une maîtrise de poids dans toutes les pièces, moins de cloisons possibles… C'est aussi une méthode construction plus écologique importante pour nous" détaille Michael.

"On n'avait jamais fait de bateau à moteur et c'est la propulsion électrique qui m'a convaincu. On l'utilise déjà dans nos voiliers et c'est vraiment intéressant. C'est à la fois différent de la conception d'un voilier et d'un bateau à moteur thermique" ajoute le fondateur.

Deux choix de propulsions

Pour la propulsion, le constructeur propose deux options :

– un moteur standard Oceanvolt de 10, 20 ou 30 kW de 48 volts

– un moteur de haute performance Yasa de 50, 100 ou 150 kW

Selon les configurations, le Domani E32 aura une vitesse de 7 à 20 nœuds.

"Avec ces différentes configurations, on répond aux différentes demandes des clients en électrique. Tout dépend de leur lieu de navigation — lacs ou côtier — et de leur utilisation — basse vitesse ou chase boat" explique Michael.

Deux choix de coque

À la manière d'un bateau semi-custom et en fonction du programme et de la propulsion, le constructeur propose deux choix de coque. Une version standard — "Super efficace" qui conviendra à la croisière entre 7 et 20 nœuds et une version mer — Custom Line – pour la vitesse, adaptée aux moteurs Yasa jusqu'à 3x50 kW.

Trois plans de pont

La version lancée à la fin de l'année sera présentée en plan de pont Open. Un Cruiser — destiné aux pays nordiques — ainsi qu'un walk-around viendra compléter les différentes dispositions de pont.

Ce modèle sera présenté au Boot Düsseldorf 2020 avec un tarif de base de 209 000 HT avec un moteur de 10 kW Oceanvolt.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...