Le passage du Raz Blanchard expliqué

Passage d'un voilier au raz Blanchard © pontfire

Le Raz Blanchard est probablement le passage avec le courant le plus intense d'Europe. C'est pourtant un passage souvent indispensable pour rejoindre ou quitter le nord de l'Europe. Cette navigation délicate requiert quelques précautions.

À l’extrémité sud-ouest du Cotentin, le raz Blanchard est situé entre la pointe la Hague et l’île anglo-normande d'Aurigny à l'entrée nord du passage de la Déroute.

Les instructions nautiques sont claires au sujet du raz Blanchard, c'est un passage très délicat en période de vives eaux. Ainsi les marins doivent être particulièrement prudents quant aux heures de marée pour emprunter ce passage.

Un courant violent à négocier avec prudence

Au milieu du passage du raz Blanchard, le courant de flot porte au nord-est. Sa force maximum est atteinte aux environs de la PM de Cherbourg. La puissance maximale du jusant - qui porte au sud-ouest- correspond à la BM de Cherbourg.

Dans le raz la renverse a lieu approximativement aux heures de mi-marée Cherbourg. Le plus fort du courant est à la bouée "La Foraine" située environ à 1 mn au SW du phare de La Hague. La vitesse maximum du flot varie entre 6 à près de 12 nœuds selon le coefficient et l'heure de marée. La vitesse maximum du jusant varie elle de 4 à 9 nœuds.

Comme nous l'avons vu dans l'article consacré aux raz, le vent contre le courant va lever une mer très mauvaise. Donc on calculera une heure d'arrivée au raz qui correspond à l'étale.

Si le passage est relativement long comme le raz Blanchard, l'étale ne suffit pas toujours.
Il faut donc choisir une autre stratégie. Dans la mesure du possible, on s'engagera dans le raz à l'étale de la marée précédant le courant allant dans la même direction que le vent. Ainsi lorsque le courant reprendra, il sera faible et ne lèvera pas une mer déferlante.

Quelques recommandations pour le passage du raz Blanchard :

  • Il est indispensable de consulter et respecter scrupuleusement les instructions nautiques (obligatoires à bord). L'ouvrage de référence c’est celui du shom : C2A-INA "France (côtes nord et ouest) : de la frontière belge à la pointe de Penmarch". Il est disponible chez la plupart des ship ou directement sur le site du Shom.
  • Nous vous conseillons d'arriver de jour, en effet les parages du raz Blanchard sont parsemés de casiers.
  • Dans la mesure du possible, il est préférable de choisir un petit coefficient de marée et un vent modéré (à moins d'être aguerri, éviter le passage avec un vent au-dessus de 25 nds)
  • Passer à l'étale.
  • Si ce n'est pas possible, toujours choisir le vent et le courant dans le même sens.

Les bons moments pour passer le raz Blanchard

Pour un bateau venant du Nord et gagnant le Sud :


Par vent de NW à NE : Se présenter dans le raz 3 heures après la pleine mer de Cherbourg : courant légèrement favorable.

Par vent de S à SW : Se présenter dans le raz 2 heures après la pleine mer de Cherbourg : étale, donc quasiment pas de courant.

Pour un bateau venant du Sud et gagnant le Nord :


Par vent de NW à NE : Se présenter dans le raz 4 heures après la pleine mer de Cherbourg : courant légèrement défavorable ne levant pas une mer déferlante, mais ralentissant un peu la progression.

Par vent de S à SW : Se présenter dans le raz 3 heures avant la pleine mer de Cherbourg : c'est l'heure de l'étale.

Zones d'attentes en cas de besoin

Il est parfois nécessaire de "temporiser" le passage du raz Blanchard, soit que l'on est trop en avance, soit carrément en retard. 

Zone d'attente pour gagner le sud : Anse Saint-Martin, attention aux roches de Parmentiere situées à l'entrée. Dans le fond de l'anse on trouvera un fond de sable entre 3m et 4m.


Zone d'attente pour gagner le nord : L'approche du port de Goury permet un mouillage d'attente sur un fond de roches de 3 m à 5 m, pensez à utiliser un orin.

 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Manche
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Passage d'un raz

Navigation délicate, le passage d'un raz

Conseils pour passer le chenal du Four