Pourquoi naviguer en catamaran à moteur ?

Leopard 43 PC

Le marché du catamaran a actuellement le vent en poupe. Si les clients se dirigent vers ce type d'unité, c'est que ces multicoques offrent de nombreux avantages pour leur propriétaire : confort, espace, sécurité… Et pourquoi ne pas aller plus loin dans la démarche et envisager l'achat d'un catamaran à moteur plutôt qu'un voilier ?

Deux coques sont plus performantes qu'une seule

Nous n'allons pas faire ici l'apologie du multicoque qui offre de meilleures performances qu'un monocoque. Mais quand on parle moteur, on s'intéresse obligatoirement au rendement, à la consommation des moteurs. Et là, le catamaran devient plus intéressant que le monocoque. En effet, il taille sa route sans consommer à des moyennes très intéressantes, souvent inégalées par les monocoques qui doivent ralentir pour offrir un passage dans la mer plus confortable.

Catamaran à moteur Leopard
Leopard 43 PC

Plus de mât = moins de frais et moins de poids

Un mât permet de faire de la voile. Mais quand on est sur le bateau, qu'on y vit, il devient plus gênant qu'autre chose. En effet, le mât augmente le poids du bateau, il engendre des mouvements dans la houle et produit du bruit dans le gréement quand le vent se lève. Les amateurs de catamaran à voile seront d'accord pour dire qu'il faudrait enlever le mât une fois au mouillage ou au port. Le mât offre aussi une importante prise au vent qui engendre du fardage quand on est au mouillage ou bien que l'on veut prendre une place de port mal exposée.

Sans compter que ce gréement est aussi une source de dépense quand on parle de suivi et d'entretien du bateau. Un jeu de voile à renouveler, des problèmes d'usure ou de déchirure…

Catamaran à moteur Leopard
Leopard 43 PC

Naviguer là où il n'y a pas de vent

La voile c'est super, mais il faut du vent. Et souvent, on aime naviguer par mer belle, profiter des mouillages quand justement il n'y a pas de vent. C'est pour cela que très souvent, on voit des voiliers naviguant sans les voiles. Profiter d'un catamaran à moteur, c'est s'affranchir de cette problématique. Quelle que soit la météo, vous avez l'assurance de tenir la moyenne et d'arriver à l'heure à bon port.

Catamaran à moteur Leopard
Leopard 51 PC

Un bateau à vivre

Sur un catamaran à moteur, tout l'espace est dédié à l'équipage et à son confort. Contrairement à un voilier, ici on ne trouvera pas de winches ni de cordage qui pourrait entraver le confort. A part le poste de barre (assez limité puisqu'il s'agit d'un volant et d'une manette de gaz), l'équipage peut profiter de la totalité de la plateforme pour se détendre, bronzer, se restaurer…

Catamaran à moteur Leopard
Leopard 53 PC

Les catamarans à moteur offrent de très beaux espaces pour le farniente puisque la plateforme entre les coques court depuis l'étrave jusqu'aux tableaux arrière. Ici le pont avant ne se résume pas à un trampoline, mais est aménagé avec des tables, des places assises et des bains de soleil.

Soulignons le pas en avant fait par la marque Leopard qui a intégré une porte pour passer sur cette plage avant depuis le carré. Outre la facilité de circulation, cette porte ouverte sur l'avant apporte un courant d'air frais dans tout le bateau jusqu'au cockpit arrière. C'est particulièrement agréable quand on est mouillé bout au vent dans des endroits paradisiaques.

Catamaran à moteur Leopard
Leopard 53 PC

Chercher une carène dessinée pour le moteur

Les coques d'un bon catamaran à voiles ne font pas celles d'un bon catamaran à moteur. En effet, pour supporter la puissance des moteurs, il faut un dessin différent avec un arrière beaucoup plus volumineux. Il ne suffit donc pas de supprimer les plans antidérive (quilles ou dérives) sur un catamaran à voile pour le transformer en catamaran à moteur.

Si certains chantiers tentent cette solution pour réduire les coûts en utilisant les mêmes moules, ce n'est pas le choix des chantiers qui pense avant tout performance et comportement de leurs bateaux. C'est par exemple le cas de Leopard dont les catamarans à voile ne sont pas construits sur la même chaîne de production que ceux à moteur. Chez Leopard, il y a une ligne de production dédiée aux catamarans à moteur avec un outillage spécifique. Le dessin des coques est aussi très spécifique avec des coques à redans pour un meilleur passage à la mer, de manière à réduire la surface mouillée et conserver un volume généreux dans les coques au-dessus de la ligne de flottaison. Sur le nouveau 53 PC, la carène est avant tout pensée pour supporter la puissance des 2 moteurs de 370 ch chacun. Ce choix offre de belles performances puisque ce bateau de plus de 16 m aura une vitesse de pointe de 25 N et une vitesse de croisière de 17,5 N. Mais ces pointes doivent aussi être en rapport avec l'autonomie. Celle du Leopard 53 PC est annoncée de plus de 2000 M...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
jean marc vives - 3 semaines
quid de l'autonomie ? du coût au mile comparé à la voile ? de la pollution en mer et a quai, des réparations comparées à la voile lors de grosses révisions.. nan parce si on veut y vivre il faut aussi que ça soit économique... sinon on achete une maison...ja fo ?
Guillaume Jacquet-Lagreze - 3 semaines
La solution peut venir de catamarans à l'énergie solaire. Il en existe aujourd'hui de toutes tailles pour tous les usages.
Ajouter un commentaire...

Leopard 53 PC, la fiche technique

MarqueRobertson and Caine
Longueur hors-tout16.19 m
Largeur7.67 m
Déplacement lège18 629 kg
Nombre de moteurs maximum2
Carburant2200 L
Voir la fiche technique du Leopard 53 PC