Un podium de haut vol pour le Trophée des Multicoques

© Pierrick Contin

Cinq Multi50 se sont affrontés du 23 au 25 août 2019 en baie de Saint-Brieuc sur le Trophée des Multicoques. Cette première rencontre de l'année pour les multicoques de 50 pieds réunissait un plateau de haut vol et uniquement des foilers.

Au terme de sept manches courues en trois jours sur le Trophée des Multicoques, Lalou Roucayrol (Lalou Multi) l'emporte devant Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires En Peloton – ARSEP). Cette première confrontation des Multi50 qui s'est déroulée en baie de Saint-Brieuc a permis à Sébastien Rogues (Primonial) de montrer tout son potentiel. Sur les 7 manches courues, le Baulois s'est offert quatre deuxièmes places et prend donc la 3e place du podium.

"Nous avons été dangereux et je suis content d’offrir à toute mon équipe cette place sur le podium. À bord, on avait Matthieu Souben, qui connaît bien le Multi50 et une équipe de jeunes qui naviguent en multi de sport. Notre ambition sur les prochains grands prix, c’est de gagner des manches ! On est face à des équipages de dingue ! Ceux de Thibaut, Lalou, c’est du très haut niveau… Ces Multi50, c’est 100 % de plaisir en barre, c’est une drogue. Ils sont puissants, ils apportent de l’adrénaline. Pour moi ce n’est plus possible de revenir en arrière…" explique le skipper.

Cette dernière journée de course aura été décisive, puisqu'avant les manches du jour, quatre équipages pouvaient encore l'emporter. Loïc Féquet (Ciela Village), qui a mené les débats dans le tout petit temps lors des deux premières journées n'aura cependant pas pu confirmer sa place. Alors qu'il manquait de vitesse, Lalou Roucayrol affichait une vitesse impressionnante à toutes les allures sur les trois manches de brise. Alors que la victoire générale semblait acquise à Thibaut Vauchel-Camus, la dernière manche sacrait Lalou Roucayrol.

"On a dû se battre, mais on a fini par y arriver ! Dans la 6e manche, on vole le départ, on fait un 360° et on gagne la manche : aujourd’hui, on avait vraiment la vitesse. Nos voiles, neuves, sont très belles et très efficaces. On a un super gennaker, nous avons beaucoup travaillé sur nos voiles et sur le plan de pont. L’équipage est maintenant rôdé et le bateau est à l’aise dans la brise. C’est une belle récompense du travail accompli" conclut le skipper du Multi50 Lalou Multi.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...